La pègre d'Urpis

Contez vos histoires près d'une bonne bière Naine, ça aide souvent à délier les langues. La taverne est un endroit accueillant, n'hésitez pas à pousser la porte de l'une d'elles ...

Re: La pègre d'Urpis

Message par Crynus » 29 Janvier 2014, 11:01

- Nom de......

La surprise comblée à la vitesse de la vampire ne lui permit pas de se protéger convenablement, encore moins de contrer un éventuel coup. Le choc le fit reculer de plusieurs mètres, mais il put se maintenir sur ses jambes au prix d'un effort supérieur à ce qu'il s'attendait.
La force d'Alexheya le surprit, il avait ressenti son attaque à travers sa protection, mais il sentait qu'elle devait en avoir encore à fournir....

Il n'eut pas le temps d'analyser un peu plus l'adversaire qui poursuivit son assaut, ne lui laissant d'autre choix que de reculer encore et d'envoyer un ivrogne sur son passage pour se défendre.... Pour le voir s'écrouler à ses pieds à moitié inconscient.
Il repoussa négligemment l'inconscient en le faisant rouler avec le pied. Elle se tenait face à lui, attendant peut-être sa riposte. Déjà un cercle commençait à se former autour d'eux, que ce soit pour regarder ou envenimer un peu plus la situation. Il leva la main gauche, la paume dirigée vers la fille, voulant calmer un peu le jeu.


- Dame, votre ami n'est pas le seul à avoir besoin de calme. Je ne connais rien sur ce monde, ni lui, et encore moins votre ordre. Vous me voulez quoi à la fin!? Ça va un peu trop loin pour une simple bagarre de taverne.

Il avisa la situation, le paladin au loin semblait toujours en mauvaise posture, il fallait vraiment l'aider là! Mais pourquoi avait-il décidé de rester!? Si jamais il ne s'en sortait pas...
Retour à la fille. Ok, la simple boxe risquait de s'avérer limitée, peut-être qu'en y ajoutant un peu de lutte il parviendrait à gagner un peu de temps. Si la dame semblait cacher une force bien plus grande, il avait appris les vertus de la vitesse à la dure. Il prépara mentalement une riposte, son bras droit légèrement en arrière.


- Encore une fois, Dame, cette histoire ne vous regarde en rien, c'est entre l'elfe et moi. Je ne vous connais pas, ni ne sais ce que vous êtes, mais bien que vous ayez envie de vous défouler sur moi, je préfère que vous restez en dehors de ça. Je n'aime pas frapper une dame, ce n'est pas dans mes principes, et encore moins dans mes habitudes. (Observant qu'elle ne semblez gère réceptrice.) Par contre, j'aime encore moins me laisser faire, et je n'hésiterai pas à me défendre.
Avatar de l’utilisateur
Crynus
 
Message(s) : 849
Inscription : 21 Janvier 2014, 21:55

Re: La pègre d'Urpis

Message par Soupauchou » 29 Janvier 2014, 13:49

Soupauchou assistait a un déferlement de violence comme il avait rarement vu.
Un vieux paladin se jeta sur la dame blanche et l’enlaça. Le jeune vampire avança d'un pas pour aller la défendre, mais l'elfe noir qu'il avait croisé en entrant, fonça sur le vieillard et l'envoya valser sur le bar.
La confusion s'amplifiait; Il fit un bond en arrière pour éviter des débris de portes, une lionne s'élança sur des hommes et n'en fit qu'une bouchée. Soupauchou aperçu même un nain qui se frayait un chemin a coup de marteau jusqu'au bar. D'habitude, Il aurait lui même participé à ce genre de festivités, mais une grande lassitude l'envahit et ses jambes avait du mal à le porter.

Quel chaos ! Soupira-t-il

Il recula à nouveau et heurta une table à laquelle il s'assit.

La dame à l'air de se défendre très bien toute seule de toute façon pensa le vampire.
Bien, tâchons de rester calme et d'observer la tournure des évènements, je suis sûr que ca va se calmer....
"Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile."
Avatar de l’utilisateur
Soupauchou
 
Message(s) : 23
Inscription : 21 Janvier 2014, 21:40
Localisation : Valence (drôme)

Re: La pègre d'Urpis

Message par Equus » 29 Janvier 2014, 15:27

- oh ça finit toujours par rentrer dans l'ordre - dit en souriant le politicien débauché à un jeune vampire au regard soucieux. - Et puis ne vous inquiétez jamais pour la Rose Noire, vous finiriez prisonnier de ses épines. (Comme bien d'autres malheureux)

Le comptoir s’effondra dans un craquement de bois sinistre. La poussière monta dans la taverne comme le brouillard de l'aube. Quelques coups étouffés et de nombreuses toux retentirent pendant quelques secondes dans la pièce aveuglée.

Paul Cheval était sorti par une fenêtre - direction le bordel - après un peu d'action - un peu d'action !
Lopo des Equus, Chevalier damné, est mort de maladie ( Decanoct X).
Ses dernières actions ont dissous les pièges d'une alliance proposée par Rebelles et Drows.
Avatar de l’utilisateur
Equus
 
Message(s) : 669
Inscription : 14 Novembre 2013, 12:53

Re: La pègre d'Urpis

Message par Agendorf » 29 Janvier 2014, 22:03

Reprenant peu à peu ses esprit, le vieux paladin cherchait à se remettre les idées en place, il se souvenait de serrer fortement un vampire, puis un violent choc dans le dos lui fit lâcher prise et atterrir violemment contre le comptoir et après, bah c'est là que ça se compliquait. Cherchant à se relever il vit une masse arriver sur lui, des fesses collées sur son nez,un visage, une épaule et le plafond de la taverne avec un grand poids sur la tête, apparemment cette personne venait de le percuter dans le dos et là accompagné au bar.

Restant un moment assis contre le comptoir le paladin reprenait son souffle, rassemblait ses forces mais cela faisait trop longtemps qu'il ne s'était plus mêlé à une bataille de taverne, ce type d'exercice demandait plus d'effort que dans ses souvenirs. Mais en se repassant les dernière minute il s'arrêtait sur le visage qu'il avait vu, il ne lui semblait pas inconnu, même assez bien connu mais son nom ne voulait pas sortir de son esprit. D'une oreille embrumée il entendait les discutions autours de lui et reconnu la voix du paladin guerrier.

Un ordre... votre ordre, un déclic se fit dans sa tête, bon sang mais c'est bien sur. Il ouvrit les yeux, posant sa mains droite au sol il s'appuya dessus pour se relever en criant :

"TULL..." mais n'arriva pas aller plus loin, car il venait de découvrir qu'une vive douleur logeait dans son épaule, sûrement sa rencontre au bar, enfin avec le bar. De fait il chuta lourdement au sol le visage planté dans, bah à l'odeur c'était ou ce fut comestible mais jamais mangé depuis un long moment. Roulant sur le coté il hurla non seulement de douleur, mais de dégout cette chose était pire que la bouse de bewok, nettoyant rapidement son visage du mieux possible il se traîna jusqu'au mur le plus proche pour faire un état des lieux de son corps et cherchait des yeux ce visage croisé plus tôt.
"Parole" *Pensée*

Je serait la lumière qui percera au delà des ténèbres, l'espoir auquel les peuples libres pourront se raccrocher, le guide des âmes perdues.
Bref je suis de retour.
Avatar de l’utilisateur
Agendorf
 
Message(s) : 1296
Inscription : 12 Novembre 2013, 06:25

Re: La pègre d'Urpis

Message par Ingrith » 30 Janvier 2014, 06:29

Ingrith tentait lassement de parlementer un prix chez le forgeron d'Urpis, sans grande énergie. En fait, elle ne voulait pas réellement acheter l'item; elle tâtait plutôt le terrain. Toutefois, elle n'eut guère le temps de conclure avec une platitude car tous deux furent interrompus par une cacophonie soudaine; se hâtant pour gagner la rue, tous deux s'arrêtèrent afin de contempler le nuage de poussière qui s'échappait par toutes les ouvertures du rez-de-chaussée de la taverne. La sortie précipitée de plusieurs des clients les fit émerger dans ces bouffées grisent qui se dispersaient lentement, notamment dans des poumons qui tentèrent de les expectorer en toussant avec violence.

Mais surtout, bon nombre de ces gens arboraient des traces de sang.

"T'es plus assez intéressant," fit la vampire sans daigner quitter l'établissement partiellement effondré des yeux. "J'ai trouvé mieux pour me distraire."

Sans attendre la réponse, Ingrith s'avança lentement, se faufilant entre la populace qui s'amalgamait, chacun des manants arborant la même expression de morue d'une semaine pêchée surprise de son propre manque de fraîcheur.

"Casse-toi," grommela-t-elle à l'un des infortunés qui ne cessait de s'étouffer dans le nuage qu'il occupait toujours. L'homme, saoul comme une botte, releva des yeux si larmoyants qu'il ne vit pas la main qui lui poussa le torse et le fit tomber à la renverse. Heuresement pour lui, sa chute l'émergea enfin de son calvaire.

S'il commenta son sauvetage, c'était avec des sons qui auraient pû vaguement s'apparenter à celui d'une vache exprimant de l'indignation la bouche pleine, mais cela n'eut guère l'effet escompté car la demoiselle se trouvait déjà à l'entrée de la taverne, jetant un coup d'oeil curieux par la porte qui pendait par un seul gond. Deux hommes qui quittèrent les lieux en transportait un troisième pour qui la décision de picoler aujourd'hui avait été encore moins réfléchie qu'à l'habitude. Un autre encore sembla choisir une fenêtre à éclater dans sa fuite, fort probablement faisant le premier acte dans le but d'arriver au second.

S'avançant dans l'espace qu'ils venaient de laisser vacant, Ingrith s'appuya contre le cadre de porte, occupant ainsi la seule sortie propice. Tout en faisant mine d'observer ses ongles d'un air intransigeant, elle balaya la pièce du regard. Hormis la racaille habituelle, elle formes félines dont l'une hybride, un elfe noir affaisé et un nain, quelques hommes un et... Tiens donc. De la "famille", dirait-on. Un sourire tirailla aux coins de ses lèvres. Puis, en humant les courants d'airs chargés de l'aigreur du sang, elle remarqua une note nauséabonde qui la mena à remarquer l'humain plus âgé qui s'était évidemment laissé tomber au pied du mur, aggrippant une épaule avec un rictus complémenté d'un assaisonnement mystère, émanant sans doute de l'intérieur de quelqu'un d'autre. Ingrith retroussa le nez avec un léger dégoût et n'inspira pas de nouveau.
Avatar de l’utilisateur
Ingrith
 
Message(s) : 157
Inscription : 07 Janvier 2014, 04:17
Localisation : Montréal

Re: La pègre d'Urpis

Message par hercule » 01 Février 2014, 11:09

Dans un combat, il y a toujours une règle : la préparation ! n'importe quel guerrier savait, que pour encaisser un coup, il devait s'y attendre, un coup mal placé pouvait faire tomber n’importe qui, s'il ne s'y attendait pas. Ce fut la cas à ce moment, le paladin aperçut la porte qui fut poussée sur le coté, un jeune homme se trouvait derrière au moment de l'impact et avait été propulsé. Cet homme n'avait pas l'air content et lança la cape vers le paladin.

- Ridicule, pensa-t-il.

l'inquisiteur se prépara à une parade pour une attaque frontale mais en enlevant la cape qui se trouvait sur sa tête, il entendit deux sons, comme des impacts, non loin de lui et aperçut le jeune humain tenant deux cordes dans ses mains puis, avec un léger sourire, tira sur ses cordes. Hercule sentit un choc au niveau de la tête puis le noir total s'ensuivit. Il se réveilla aussitôt et constata qu'il était encore dans le noir mais dans une cage avec des runes inscrites sur les barreaux, Son sang ne fit qu'un tour, le pleutre en avait profiter, en une fraction de seconde de plus :


- AAlllooorsssss !! on veut s'amuser sans moi... th th th th... c'est pas bien...

son hôte apparut devant lui, la fameuse sphère runée dans la main...


- Comment as tu fait ? tu es déjà sortit...

L'homme devant lui sautilla comme un excité sur place tenant comme un trésor la sphère brillante..

- OH oui !! tu es content de moi hein !!! j'ai profité de ce petit moment pour percer une faille dans un des mur de ton labyrinthe... puis reprenant sont sourire sadique, il faut que je me dépêche car le sort ne tiendra pas longtemps, il prit une pose sérieuse, il m'a fallu beaucoup d'énergie et de concentration... mais bon, ne t'inquiète pas, tu vas pouvoir tout voir d'ici... allez à tout de suite...

En une fraction de seconde, le damné écarta les bras, la sphère virevolta devant lui puis plaça ses mains autour de celle-ci et incanta d'une rapidité fulgurante. l'inquisiteur prit peur, il sentait que les clients allaient être en dangers, avant de disparaître, le damné regarda hercule :


- ne t’inquiète pas, cette fois ci, je manipulerai ton corps avec plus d'aisance... j'apprends vite...

Le damné disparut.

Dans la salle, tout commençait à tomber en lambeaux. La bagarre faisait rage, tout était chaos et destruction, le sang commençait à baigner avec l'alcool, une odeur de fumée commença à emplir la pièce. Soudain, au dessus du gravats ou était ensevelit le paladin, trois cercles de rune de couleur rouge sang apparurent, puis les gravats commencèrent à trembloter. Doucement, les taches et flaques de sang dispersés dans la pièce, se déplacèrent lentement comme animés de vie puis se dirigèrent vers le tas de gravats et s'infiltrèrent à l’intérieur. une voix s'échappa du tas de débris.

- Bien, bien, je vais enfin pouvoir m'amuser... Oh ! mais tiens qui voila !


Une coulée de sang bifurqua et se dirigea vers Alex'heya, tel un serpent silencieux et sournois. Le liquide enlaça la cheville de la damnée et continua son chemin se torsadant autour de sa cuisse, passant sous ses vêtements puis remontant sur son ventre, circulant entre sa poitrine et finit par sortir via le décolleté, le filet de sang regardant la damnée semblait la regarder un instant et plongea directement dans les narines.


- allez... viens jouer avec moi !!! MOUHAHAHAHA !!!

Le ricanement se fit entendre dans la pièce, le corps du paladin sortit des gravats, il était couvert de sang, des pieds à la tête puis une incantation sortit de sa bouche, le sang noircit et une armure démoniaque fit son apparition et les trois cercle se placèrent au dessus de l'inquisiteur.


- enchanté tout le monde, je suis de retour !!

le paladin attrapa le premier poivrot qui était trop près, par la gorge :

- Tu ne crois pas que je vais puiser les ressources de ce corps,
puis bougeant son doigt de droite à gauche, non, non, non... mais par contre toi, tu vas me servir doublement.

Le damné contrôlant hercule incanta rapidement, soudain une lumière sortit du corps du pauvre voyou et se logea dans un des cercle situé au dessus de l'inquisiteur. De son autre main, il taillada la gorge du pauvre innocent, prononçât une autre formule, le sang sortit de la victime et se logea dans la main libre du paladin pour former une épée de sang. Les quelques autres soulards proches, déglutirent et partirent, prenant leur jambes à leur cou. malgré cela, la bagarre battait son plein, les bouteilles vide et pleine volaient dans la pièce, le brouhaha des querelles et tintement de fer résonnait tel une bataille. Le damné contemplait cela avec un plaisir monstre, il se sentait revivre. un autre malheureux fut projeter vers le paladin maudit, le damné regardait toujours le spectacle si réjouissant. machinalement, il tendit son arme et le pauvre vint s'empaler. Une seconde lumière remplit le deuxième cercle et le corps de ce dernier fut vider de son sang par la lame. d'un coup lent et gracieux, le damné laissa choir le corps sur le sol et se concentra sur l'humain qui avait fait chuter la plafond sur la tête du paladin.

- C'est donc toi, le responsable de mon retour ?

le visage du paladin n'avait aucune expression puis les yeux s'écarquillèrent et une large sourire dément apparut :


- Je te remercie, mon brave !
Avatar de l’utilisateur
hercule
 
Message(s) : 356
Inscription : 07 Février 2013, 11:04

Re: La pègre d'Urpis

Message par Vichy » 01 Février 2014, 22:39

Vic' regarda la belle, puis Hercule. Ce dernier venait de tout casser, et ses pouvoirs étaient remarquables. Sa magie était rare, le félin l'avait sentit. Ce n'était pas un lion, non.. Il était bien plus effrayant.

D'abord terrorisée, Vichy ne bougea pas. Ses sens aiguisés lui permirent de sentir le sang monter le long du corps de sa protégée. Rien a faire, il fallait arrêter ça, mais le félin n'avait encore la force de se retransformer en homme. A moins qu'il ne fasse intervenir la forme de Snow... C'était risqué, mais nécessaire. Le félin bondit en direction des toilettes, délaissant totalement la vampire. En sautant, il se transforma. Un homme assez grand, avec de long cheveux... blanc, comme ses yeux. Le reste de son visage n'était plus, plein de balafre. On discernait a peine la bouche et le nez, comme s'ils avaient été brulés.

Vic' se dirigea vers les robinets, et en ouvrit un. Il stocka toute l'eau dans ses mains, puis se téléporta devant la damnée au prise avec le sang d'Hercule. Il prononça une formule inaudible, puis envoya l'eau désormais salée dans les narine d'Alexheya, lui nettoyant les sinus au mieux. La femme dut alors respirer, et alors qu'elle ouvrait la bouche l'homme fit apparaitre un bâton fin et au bout plat qu'il plaqua contre la langue de la vampire. L'effet fut rapide, et Vichy eut à peine le temps d'esquiver que déjà la vampire vomissait... du sang.

"En espérant t'avoir sauvé..." Murmura Vic' à l'oreille d'Alex avant de s'écrouler, à bout. Les transformations lui prenaient énormément d'énergie, et la téléportation n'était plus illimitée...
Si tu me vois, c'est que je suis déjà loin. Si tu me touches, c'est que tu rêves. Lorsque tu m'attrapes, tu penses avoir le savoir. Pourtant rien de tout cela n'est réel mon enfant...
Avatar de l’utilisateur
Vichy
 
Message(s) : 69
Inscription : 21 Janvier 2014, 18:51

Re: La pègre d'Urpis

Message par Kaevann » 02 Février 2014, 16:02

Kaevann vit la scène d’en bas, assis contre le comptoir. Le chaos qu’il avait initié montait en puissance.
Hercule semblait ivre de sang, ce que l’elfe noir ne compris pas tout de suite, se disant qu’il s’était peut être brulé les doigts dans la cuisine d’où il était ressorti furieux. Mais lorsqu’il vit un filet de sang rampant il se dit que quelque chose n’allait pas du tout.
« Beurk… » Lâcha-t-il en se relevant tant bien que mal pour s’éloigner de la zone d’effet de ce liquide maudit.

L’elfe noir vit le filet de sang enlacer Alex’Heya puis lui titiller les narines. L’elfe noir fit une mine de dégout ne comprenant pas ce qu’il se passait :
Alex’heya est entrain d’aspirer le sang d’Hercule ? C’est dégoutant… se dit l’elfe écœuré qui pensait qu’elle avait lancé un sortilège étrange.

Hercule semblait tout d’un coup en pleine forme et ravie de ce petit jeu. La lionne Vichy partie dans un élan puis un humanoïde affreux aux yeux laiteux revins asperger Alex’Heya d’eau. Et finalement celle-ci rendit se qui devait être son dernier repas, un ou deux litres de sang vinrent asperger le parquet.

L’elfe noir secoua la tête en sentant une douleur naissante, il avait du heurter le comptoir bien plus fort qu’il ne le pensait. Il hallucinait…
- Je crois que j’ai vraiment pris un sale coup cette fois.
Kaevann pensait qu’il allait rendre la bière qu’il avait bue plus tôt, les délires de vampires, ce n’était vraiment pas son truc.

L’elfe noir s’appuya sur ce qui restait du comptoir pensant qu’il allait chavirer d’un instant à l’autre. Mais il réussit à se contenir. Il saisit la bière qu’un nain lui avait apporté et en but une gorgée. Ça ne lui remettrait pas les esprits en place mais il n’avait que ça sous la main.
Le messager de l’Ordre Noir se retourna face au comptoir et chassa la scène stupide qu’il venait d’imaginer mais qui continuait à se dérouler derrière lui.
- Ou alors c’est cette foutu bière qui me retourne ? Se demanda-t-il à haute voix en plongeant son regard au fond de la chope encore presque pleine qu’il tenait.

-Saleté de vampire, ça finit toujours en boucherie avec eux… se plaignit-il avec un soupir.
L’elfe noir remarqua le vieux paladin qui s’était trainé un peu plus loin lui aussi. Il avait cru entendre bafouiller quelques choses en reprenant ses esprits un peu plus tôt mais il avait oublié quoi. Kaevann le dévisagea pour essayer de deviner s’il s’agissait bien d’une vieille connaissance. Puis il leva son verre :
-Jolie bagarre aujourd’hui… Dit-il en effaçant ses interrogations et reprenant son air enthousiaste.
Dernière édition par Kaevann le 02 Février 2014, 19:14, édité 2 fois.
Hautain et Exalté, c'était Kaevann Tullaris.

Image Image
Avatar de l’utilisateur
Kaevann
 
Message(s) : 2676
Inscription : 06 Avril 2013, 04:53
Localisation : Lorraine

Re: La pègre d'Urpis

Message par Alexheya » 02 Février 2014, 17:33

J'étais loin de me douter que notre cher Hercule se retrouverait encore en plein délire avec son locataire. Et bien voilà, encore des problèmes, comme si cette taverne n'en avait déjà pas assez abrité...

Tandis que j'attaquais Crynus sans lui laisser vraiment le temps de penser à autre chose qu'à notre combat, je sentis un serpentin froid et humide glisser sur ma jambe et remonter lentement le long de mon corps, sous ma robe bien évidement... Je compris de suite qu'un mage pervers tentait une approche des plus odieuses quand j'avais le dos tourné. Je stoppais mes assauts, de toute façon le guerrier était trop porté sur ses principes pour frapper une femme... A peine commençais-je à gratter mon corps à l'endroit où se promenait le serpent que déjà il remontait dans mon cou. Il s'incrusta dans mon nez, et à cet instant tout s'obscurcit. Du sang...

Mon corps se figea, mes membres refusant de répondre à ma volonté, mon démon prenait le dessus. Mes mains se crispèrent et prirent la forme de serres de rapace, mes ongles parfaitement limés prêts à déchirer la chair humaine. Mes canines devinrent plus meurtrières, poussant légèrement au niveau des pointes. Mes yeux, déjà teintés, virèrent au noir. J'étais devenue un monstre...

Cette métamorphose ne dura pas assez longtemps pour me permettre de faire pleuvoir la mort dans la taverne, un homme vint me forcer à éjecter le sang insinué dans mes narines et ma gorge. Je vomis tout d'un bloc, évacuant au passage mon esprit voué à la destruction, pour reprendre le contrôle. Après avoir longuement toussé, je redressais la tête pour voir mon sauveur. Il ne ressemblait à rien d'humain, blafard comme un Damné.

"En espérant t'avoir sauvé..."

Je sentis dans ses intonations le même rythme que dans la voix mentale de la lionne. Surprise je me retournais et jetais un coup d'oeil rapide dans la salle. Elle avait disparut... Serait-ce la même personne..?

-Merci, j'ai comme l'impression qu'aujourd'hui un ange gardien veille sur moi.

Me relevant, je regardais en direction du bar. Je ne voyais qu'une personne pour pouvoir m'attaquer directement moi, plutôt qu'un autre... Kaevann semblait dégoûté par la disgrâce dans laquelle je m'étais retrouvée. Son regard en disait long sur ses pensées...

-Mon pauvre elfe, tu as vraiment trop bu... Je ne suis qu'une victime dans cette histoire, Hercule n'a pas réussit à Le détruire, maintenant Il est revenu... Ouvre les yeux, Hercule pratique souvent la magie liée au sang..?

Je le laissais dans sa béatitude, décidément quand un elfe force trop sur l'alcool, on ne peut plus rien en tirer... Je me tournais vers le paladin gentleman et lui proposais une trève:

-Bon, on a un problème, ce tordu est sensé être un de mes amis, mais il est possédé, du coup là on a pas affaire au même gars. Il m'en veut tout particulièrement on dirait, mais je ne pourrais rien faire seule... Si tu ne veux pas te retrouver vidé de ton sang par sa magie démoniaque je te conseille de me prêter sa force. On doit l'arrêter...

Je ne savais pas ce que ce Damné cherchait à prouver, une seule chose était sûre, il me tapait sur le système... Je défis le noeud qui retenait mes cheveux dans mon dos et secoua vivement la tête pour les décoller les uns des autres. J'étais dégoûtée rien qu'à l'idée de me voir dans un état pareil, je ressemblais à une traînée... Ma robe était devenue trop lourde à force d'entasser toute la crasse amassée un peu partout dans cette ruine. je pris mon poignard et découpais une jupe dans le tissu, qui n'avait plus rien de blanc...

~De toute façon je dois quand même en racheter une...~

Je me dirigeais ensuite vers l'évier pour y laver du mieux que je pouvais mes cheveux imbibés de bière. Passant ma tête sous un robinet, je fis couler l'eau avec un débit assez fort et grattais ma chevelure pour faire partir le gros de la boisson collante et malodorante.

Tout ce toilettage ne me prit pas longtemps, et une fois à moitié propre, je revins face au Damné. Tout son corps était recouvert de sang, il portait une magnifique épée forgée par le fer de l'hémoglobine, autant dire que c'était pas un Damné pour rien.

-Ca ne t'a pas suffit la petite gorgée que je t'ai offert généreusement la dernière fois? Je te l'ai dit pourtant, si tu as besoin, demande, pas la peine de faire tout ce tapage pour te nourrir... Va falloir calmer le jeu mon beau, sinon je me verrais obligée de te remettre les idées en place. Que veux-tu à la fin..?

L'arrogance du vampire jouait en ma faveur, ainsi que sa folie et son manque de raisonnement. Il me fallait ruser, je ne pouvais de toute façon pas me permettre de perdre après le sale coup qu'il venait de me faire...

Tout en espérant recevoir l'aide du guerrier paladin, je continuais ma provocation, en prenant une posture offensive:

-C'est quand même étrange que tu arrives à berner si facilement notre Inquisiteur... Tu es vraiment très gênant tu sais, avec tes apparitions intempestives on doit toujours se méfier de lui. Comment veux-tu que je me rapproche d'Hercule si tu viens te mettre entre nous, ce n'est pas toi qui m'intéresse, alors tu n'as rien à faire là... Et toi Hercule, arrête de te laisser faire, comment un puissant guerrier peut-il se plier à la volonté d'un vulgaire mage dont seul l'esprit persiste?

Mon poignard n'avait pas quitté ma main, j'étais prête à mettre mon corps et ma vie sur le chemin de ce Damné, Hercule devait vivre, l'autre devait disparaître, c'était la seule option envisageable...
Doublon IG/RP D'Elerinna
Image
Avatar de l’utilisateur
Alexheya
 
Message(s) : 672
Inscription : 14 Septembre 2013, 21:37

Re: La pègre d'Urpis

Message par Crynus » 02 Février 2014, 21:56

Le spectacle de la vampire se transformant sous ses yeux le fit quelque peu frémir. Ce n'était pas la genre de chose qu'il avait l'habitude de voir. Hé ben, pour une première journée, il avait eu droit à un sacré accueil!
S'attendant au pire en l'observant, il s'efforçait tout doucement de prendre une meilleure posture, mais la douche dont fut l'objet Alexheya mit fin à sa situation, semble-t'il désagréable, ainsi qu'à une partie de ses craintes.


-Bon, on a un problème, ce tordu est sensé être un de mes amis, mais il est possédé, du coup là on a pas affaire au même gars. Il m'en veut tout particulièrement on dirait, mais je ne pourrais rien faire seule... Si tu ne veux pas te retrouver vidé de ton sang par sa magie démoniaque je te conseille de me prêter sa force. On doit l'arrêter...

Même pas le temps de répondre qu'elle partait déjà.... Tant mieux. Ceci dit, maintenant qu'elle le disait, il est vrai que cet "ami" était assez bizarre, il pouvait même ressentir une certaine aura se dégager de lui. Bref, le genre de personne à éviter.

De ce fait, la majeure partie de la bagarre générale s'était tue, beaucoup observant Alexheya et Hercule. Au moins, il pouvait peut-être en tirer quelque chose. Crynus prit donc un peu de temps pour s'adosser au mur, et ainsi calmer au mieux ses esprits. Il mit la main au flanc... Oui, le coup de la vampire l'avait vraiment bien amoché, il pouvait sentir un sérieux hématome au niveau de l'estomac. Elle a de la ressource celle-là!
Il réfléchissait à ce qu'elle venait de lui dire. Mais en quoi ça le concernait cette histoire!? Il ne les connaissait ni l'un, ni l'autre, pourquoi ne pas les laisser se débrouiller après tout? Oui, MAIS. Il y a un "mais", il y en a toujours un à vrai dire.


- Foutu code d'honneur....

C'est son code qui lui avait permis de se maintenir jusque là. Malgré les campagnes, malgré ces moments où seul le champ de l'épée lui dictait ses mouvements, sa plus grande honte. Son code lui imposait de l'aider. Sans ce code, que pouvait-il devenir?

- Vous ferez mieux de partir les gars si vous tenez à la vie. Le type au fond risque de ne pas vous laisser la chance de choisir. Alors, faites-le maintenant, et vite.

Pendant que la salle se vidait pour partie, il retourna vers ce qu'il restait de sa table pour reprendre son heaume et son bouclier. Une fois équipé, il retourna auprès d'Alexheya qui faisait face à l'humain damné, sa lame pointée vers le damné. Il avisa rapidement ce fameux ami.... Un petit couteau face à une lame? Non, sérieusement, il fallait vraiment y aller!

- Pardonnez ma franchise, Dame, mais bien que je ne sache toujours pas ce que vous êtes, vous m'en devez une. Cependant, allez savoir pourquoi, je veux bien vous aider pour cette fois. Laissez-moi être votre bouclier. Vous savez danser j'espère? Avec une lame je veux dire.

Il sentit tout doucement sa conscience s'affaiblir face au damné. Oui, il n'en aurait plus pour longtemps avant de sombrer une nouvelle fois dans le champ de l'épée. La bagarre l'avait suffisamment poussé dans ses retranchements, le damné ferait le reste. Le monde semblait tout doucement à se rétrécir pour ne devenir qu'un petit cercle contenant Hercule et Alexheya, toute son attention se focalisant sur le premier, ses réflexes s'aiguisant.
Ses yeux devinrent complètement blanc, signe qu'il sombrait dans son état second. Au moins, avec le heaume, peut-être qu'elle ne le verrait pas....
Avatar de l’utilisateur
Crynus
 
Message(s) : 849
Inscription : 21 Janvier 2014, 21:55

PrécédentSuivant

Retour vers Tavernes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php