La pègre d'Urpis

Contez vos histoires près d'une bonne bière Naine, ça aide souvent à délier les langues. La taverne est un endroit accueillant, n'hésitez pas à pousser la porte de l'une d'elles ...

Re: La pègre d'Urpis

Message par hercule » 22 Février 2014, 11:01

Le jeune homme ne répondit pas au damné, trop effrayé surement. Le vampire n'y pensa plus et regardait à présent la taverne, enfin, le champ de bataille maintenant. Il y régnait, un chaos total, il s'en délectait joyeusement, offrant à ceux qui le regardaient, un visage avec un large sourire sadique et une lueur maléfique dans les yeux.

- bon, si je commençais à tester les capacités du corps du petit inquisiteur...


A ce même moment, un homme en armure fit front. il était déterminer à le renvoyer d’où il venait. Selon les mémoires du paladin, il ne connaissait pas cette personne.


- Mouais, piètre adversaire... dit-il le regard blasé, mais bon, il faut un début à tout.

Le vampire entama le combat, d'un pas souple et précis, il fit reculer le jeune en armure qui n'arrivait jusque la, qu'à parer et esquiver les coups. Les deux combattants firent une pause le temps au vampire de juger son état.


- Je commence à m'y habituer, c'est bon sign...

Soudain, il écarquilla les yeux, puis avec des réflexes surhumains, il leva la tête pour regarder les trois sphères runées qui se trouvaient au dessus de lui...

- Bordel !! je savais que j'oubliais quelques choses...


Il rageait, le vampire avait oublié de terminer son sort, le troisième cercle vide, commençait à s'effacer. Il devait absolument récupérer l'essence vitale d'une autre personne sinon tout son plan allait être un échec. il fit un tour de salle afin de trouver une proie facile et ce fut avec stupeur qu'il remarqua que cette dernière était vide. il jugea rapidement les dernières personnes présentes et déglutit. c'était une des rares fois, de sa longue vie, qu'il était en fâcheuse posture et il n’aimait pas du tout ça, le sentiment de se sentir acculer le déplaisait fortement.

Tout ce compliqua peu après : le jeune paladin semblait lui tenir tête, malgré sa fatigue. Puis, un homme entra, un vampire, qui utilisa d'entrée une magie quasi identique au possédé, il se transforma en un monstre de la taille de plus de la moitié d'un homme et défia le possédé. Sa taille ne lui fit pas peur mais cet être allait encore plus compliquer les choses. L'inquisiteur maudit fronça les sourcils, il devait en finir maintenant, ils regarda le monstre droit dans les yeux, la langue pendante et le visage complètement tordu par la folie cria :


- Vous allez tous connaître la souffran...


Il fut stopper net, un rebondissement inattendu s'offrit à lui : des flammes jaillirent du corps du démon, qui se tordait de douleur puis un cri à l'autre bout de la taverne, attira l'attention : La fameuse alex'heya se jetant de douleur sur Kaevann, lui ordonnant de s’arrêter car elle et le monstre étaient liés l'un à l'autre. il trouva enfin une faille, pour se sortir de ce pétrin, blesser l'un pour affaiblir l'autre. le vampire jubilait de plaisir à cette idée mais fut couper dans son élan, le jeune paladin lui barrait la route et avec l'aide d'Agendorf, il seraient un rempart solide, s'opposant à sa réussite. Il comprit que le jeune guerrier était un paladin et sourit. Le vampire pointa son épée droit devant et fonça en direction d'Agendorf. la réaction du jeune paladin ne fut pas une surprise, il se jeta sur l'arme afin de protéger son collègue. Il était salement toucher sur le coté, le vampire regardait l'homme et lui susurra :

- La faiblesse des paladins vous perdra...

D'un geste ample, il balaya son arme qui projeta le corps de Crynus sur le coté. Le vieux paladin se retourna et tenta un discours de persuasion mais le vampire n'en prit pas compte, agrippa d'une main, une table et la lança, nonchalamment, vers son orateur qui se la prit de plein fouet. Le vampire avait les dents plus grandes que le ventre, en peu de temps, il oublia les deux paladins qu'il aurait pu utiliser pour finir son sort mais il trouva en ce démon assez de puissance pour finir son sort en beauté, il ne voyait plus que deux personnes dans la pièce : Alex'heya et Laethan, son nom lui revint d'un coup. Inconsciemment, le reste fut balayer de son esprit, ils n'étaient pas son objectif. Il fit une révérence devant le démon.


- Que suis-je malpoli, j'en oubli les bonnes manières, je me nomme Ulrich,
il releva la tête montrant un regard sadique, et j'accepte avec joie ton défi... Je veux bien me battre avec quelqu'un qui se bat avec la même magie que moi, malgré qu'elle soit sous une forme primitive... mais avant tout je vais devoir utiliser, un petit bonus...

Ulrich pris son arme de sang et fit une légère taille dans la paume d'hercule.


- C'est la première fois, que je le tente, voyons voir le potentiel d'un sang à moitié divin...

Ulrich prononça une petite formule et trois gouttes de sang s'échappèrent de la main de l'inquisiteur, la première goutte fusionna dans l'arme de sang, une deuxième dans l'armure. La réaction ne se fit pas attendre, l'arme et l'armure prirent une teinte d'un rouge éclatant, elles vibraient à présent d'une énergie puissante. Ulrich sourit.


- Ouh.... ouhh, j'en frissonne... PARRFAIT !!!

Puis il fixa le démon :


- par contre, j'ai mes propres règles de défis...


Dans le même geste, il prit appuis sur ses jambes comme pour faire une impulsion et balança son bras libre vers alex'heya, la dernière goutte de sang se transforma en carreau d’arbalète puis le projectile partit à une vitesse incroyable se logeant dans l'épaule gauche de la damnée. Ulrich donna tout de suite son impulsion, laissant une une petite touffe de poussière s'élevant sur place puis arriva derrière Laethan et commença à pointer son arme dans le dos de son adversaire.
Dernière édition par hercule le 22 Février 2014, 14:12, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
hercule
 
Message(s) : 356
Inscription : 07 Février 2013, 11:04

Re: La pègre d'Urpis

Message par Laethan » 22 Février 2014, 12:25

La magie du sang n'est pas chose à utiliser à la légère, cher adversaire. Tu l'apprendra bien assez tôt.

Le damné qui contrôlait Hercule avait avec violence repoussé les assauts des deux paladins, qui tentaient de se protéger l'un l'autre.
Il les projetait de part et d'autre comme si de rien n'était, mais ne semblait pas vraiment intéressé par eux. Pendant qu'il frappait les paladins, il continuait à nous menacer. Comme s'il avait une chance contre nous tous ensembles... la fierté des vampires le menait à nous sous-estimer largement. Néanmoins, il semble qu'il n'était pas complètement ignorant des interactions entre nous tous.

Enfin, il s'adressa à moi :
- Que suis-je malpoli, j'en oubli les bonnes manières, je me nomme Ulrich, il releva la tête montrant un regard sadique, et j'accepte avec joie ton défi... Je veux bien me battre avec quelqu'un qui se bat avec la même magie que moi, malgré qu'elle soit sous une forme primitive... mais avant tout je vais devoir utiliser, un petit bonus...
Il se présentait enfin. Ulrich ? Je ne connaissais pas ce nom... mais je sentais que cet être était fou.
Il continua son numéro de vampire hémomancien, en empreint son armure et son arme de magie sanguine. Présentant une fourberie de sa part, et voyant bien la troisième goutte de sang qu'il avait préparée, je me mis en position, tout muscle préparés, pour recevoir une attaque.
Il prit son impulsion et sauta dans ma direction, mais son attaque ne me visait pas. Elle partit vers Alex'heya, et je ne pouvais rien faire pour l'en empêcher maintenant. pris donc la solution de facilité : je me concentrai afin de lancer un sort. Le sang sur mon bras gauche commença à bouillir, et quelques gouttes se détachèrent. Elle s'évaporèrent en fumée noirâtre. Je venais de couper les sensations d'Alex'heya, afin que ni elle ni moi ne ressentions la douleur de l'impact du carreau avec son épaule.
Ulrich, le maître d'Hercule, atterrit derrière moi, me pointant de son épée.
- Par contre, j'ai mes propres règles de défis...

Je vis le sang couler de la plaie, le carreau perçant de part en part l'épaule de ma protégée, mais je n'avais rien sentit, et pas un cri de douleur ne sortit de sa bouche... elle n'avait rien senti.
Je devais à tout prix attirer l'attention de ce monstre sur moi, plutôt que sur les autres. Moi seul pourrait vraiment lui survivre à présent, les autres étant trop blessés.
"Ma magie est loin d'être à un aussi bas niveau que la tienne." Je je retournais calmement pour faire face à mon adversaire.
"Il se trouve que la mienne est en fait bien plus impressionnante que la tienne." Je tendis mon bras gauche devant moi.
"Ingrith, écarte toi." Je repoussais doucement la jeune femme de mon bras droit. "Il ne faudrait pas que notre invité d'outre-monde n'ait raison de toi aujourd'hui." Je laissais on bras légèrement entre Ulrich et Ingrith, pour intercepter une éventuelle attaque.
"Ce que tu n'a pas compris, c'est que tu es limité par ta condition. Le sang sur mon bras commença à bouillir, et une douzaine de gouttes, rouges et claires, s'en détachèrent. "Tu ne m'arrive même pas à la cheville." Les gouttes commençaient à grossir doucement, alimentées par le sang de mon repas de plus tôt.
"J’exercerai donc sur toi la vengeance du sang." Quelques gouttes de sang venant de l’épaule d'Alex'heya arrivèrent pour terminer la formule. "Qu'elle te soit fatale ou non, tu saura que ma magie est bien plus raffinée que la tienne." Une douzaine de roses noires à longues tiges couvertes d'épines rouges, commencèrent à flotter autour de mon bras, menaçant Hercule. L'une d'elle lui fonça dessus et lui griffa légèrement la main droite, avant de revenir sur la défensive.
"Paroles"*Pensées* — 'Citations' — """Écris"""
Image
Avatar de l’utilisateur
Laethan
 
Message(s) : 1011
Inscription : 07 Février 2013, 11:05
Localisation : En France

Re: La pègre d'Urpis

Message par Alexheya » 22 Février 2014, 15:47

J'avais réussi à raisonner mon ami drow, ce qui en soit pouvait être vu comme une victoire de ma part. J'avais retardé l'échéance de ce défi à mort. Qu'il ait lieu en ma présence était tout bonnement impossible, bien malgré moi je ne pouvais pas assister à la victoire de l'un ou l'autre.

Kaevann se releva et reprit conscience de la gravité des événements. La simple bagarre s'était transformée en règlement de compte, mais sérieux, car le vampire d'Hercule n'avait plus envie de jouer maintenant... Les deux paladins se battaient fièrement contre lui, mais la différence de niveau était flagrante, déjà la puissance d'Hercule dépassait celle de dix hommes, alors si en plus il était possédé par un être supérieur... Ils ne faisaient clairement pas le poids face à lui, du moins pas seuls.

Kaevann semblait avoir une idée derrière la tête, il prépara son coup, plus concentré que jamais, et commença à le mettre en place en soignant le vieux paladin. Ensemble on pouvait dominer le démon, Laethan serait sa principale cible, en raison de sa race et de la magie rivale employée pour lui tenir tête, il savait parfaitement comment provoquer un damné aussi retord... Je cherchais ma place dans le combat en observant la position de chacun.

Une vampire s'approchait de Laethan, une petite nouvelle que j'avais dû croiser une ou deux fois, Ingrith il me semble. Son rapprochement avec ma moitié ne me plut guère, mais je fis abstraction, j'aurais tout le loisir de la remettre à sa place quand cette scène sera clôturée. Le jeune paladin contre lequel j'avais échangé un combat bref mais intéressant s'était fait toucher, une mauvaise blessure qui l'empêcherait sans doute de continuer, à moins qu'il soit prêt à mourir. Quant à moi, l'odeur du sang de toutes les victimes du Damné me montait à la tête, je devais rester concentrée et calme pour ne pas à nouveau tomber dans la folie bestiale.

Le vieux paladin n'eut pas non plus le temps de vraiment s'imposer, il prit une table de plein fouet, le coup s'il ne l'avait pas sonné devait le faire suffisamment souffrir pour qu'il reste sagement à terre. Cet affrontement devait se faire entre Damnés, les humains n'avaient clairement pas leur place dans ce combat.

Le possesseur actuel de corps d'Hercule finit par se présenter, chose qui n'était pas encore arrivée jusqu'à aujourd'hui. Ainsi nous faisions face à un dénommé Ulrich, Vampire inconnu de ma personne et au final peu importait son nom, pour moi il n'avait pas sa place dans le corps de mon ami paladin. Il prépara à nouveau un sort fourbe avec du sang, trois gouttes du sang provenant de la main d'Hercule flottèrent près de lui, deux vinrent alimenter les armements du démon déjà, comme s'ils n'étaient pas assez puissants à son goût, et la troisième resta inutilisée. Il ne fallut pas longtemps cependant pour qu'elle trouve elle aussi un intérêt bien particulier. Laethan semblait avoir prévu le coup et déjà il prépara aussi une incantation pour parer à toute éventualité.

L'observant je ne vis pas la flèche rouge sang se ficher dans ma chair et traverser mon épaule de part en part, sans pour autant m'infliger la moindre souffrance. La troisième goutte de sang venait de disparaître, et avec elle l'Inquisiteur vampire. Le cherchant du regard sans prêter attention au carreau de fer rouge dans mon épaule, je le vis derrière Laethan, prêt à lui asséner un violent coup en traître. Alors comme ça même s'il avait prit une personne bien particulière pour cible, il continuait à me taquiner avec ses tours de lâche. Avait-il peur de moi pour continuer de m'affronter sans le faire en face à face? Un sourire malsain déchira mon visage angélique. Pauvre Ulrich, décidément tu ne me connais pas...

J'enlevais la flèche de mon épaule ensanglantée pour parer un éventuel nouveau tour malsain de la part d'Ulrich et essuyai ce qu'il restait du sang s'échappant de ma plaie ouverte, l'autre partie ayant été récoltée par Laethan pour parer au coup du démon rouge. Des roses noires naquirent dans l'air avec mon sang et celui du bras de Laethan, un symbole qui faisait directement référence à ma personne. La Rose Noire, Alex'heya, n'était pas encore hors d'état de nuire.

Je mis la flèche dans ma bouche, laissant ma langue goûter à l'arôme des sangs mêlés qui la composaient. Parmi tous ces goûts persistait celui peu commun d'une personne que j'avais malgré moi déjà eu l'honneur de mordre, Hercule. Ma mâchoire se referma d'un coup sur le corps de la flèche, la brisant en trois parties. Je ne gardais que la pointe éffilée, le corps et l'empennage me servirent de repas, c'était la première fois que je mangeais du sang sous cette forme, autant innover.

La pointe, je la pris pour orner ma lance, la ficelant à l'autre extrémité de la javeline. Combattre le sang par le sang, c'est ce que faisait Laethan, autant appliquer la même technique.

-Hé, Ulrich, tu n'as pas l'impression de m'oublier un peu trop vite? Viens jouer, on a des comptes à régler toi et moi, arrête avec tes coups fumants, si je t'ai tapé dans l’œil il suffit de le dire, tu sais ça ne m'étonnerait même pas, j'ai l'habitude.
Doublon IG/RP D'Elerinna
Image
Avatar de l’utilisateur
Alexheya
 
Message(s) : 672
Inscription : 14 Septembre 2013, 21:37

Re: La pègre d'Urpis

Message par hercule » 23 Février 2014, 18:19

Laethan avait vu juste sur un point, sa puissance magique avait des limites, beaucoup trop de limite, Ulrich n'était qu'un esprit dans le corps d'un autre, il n'en était pas l'ultime propriétaire. Cependant, il lui fallait une troisième âme pour tout changer. Pour changer ce corps de guerrier, en maître de la destruction magique. Sa forme de magie actuelle était trop influencée par les habitudes martiales d'Hercule. la ruse du damné ne marcha pas sur Laethan qui la contra assez facilement.

- Je t'ai peut être sous estimé, effectivement...


Ulrich esquiva de justesse l'attaque du templier, une tige couverte de pointe rougeâtre vint érafler la main du possédé. Ulrich lécha le sang qui perlait doucement sur le dessus de la main. Il devait faire vite, son sort allait disparaître, sa liberté s’envolerait et il devra recommencer depuis le début.

Pendant qu'Ulrich tentait le tout pour le tout, Hercule essayait de combattre les barreaux de sa prison psychique. Il tenait fermement ces derniers et essayait tant bien que mal, à les écarter, les pulvériser, son aura s'intensifia, des vapeurs rougeâtres s'échappait de son corps mais rien à faire. Le rituel était trop puissant, dans le monde réel, hercule était peut être un être fort et robuste mais ses barrières psychiques sont équivalentes à celles d'un bewok. il frappa le sol aussi fort qu'il le pouvait, il ressentait et regardait tout ce qui se passait dans la taverne sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Ce n'était pas un magicien, il ne savait pas quoi faire, autre que de démolir la cage.

Il respira un bon coup et tenta de réfléchir un moment, comment faisait-il pour maintenir autant de sorts actif : L'armure, l'épée, la cage et la faille dans le labyrinthe. Soudain, un flash, tout s'éclairait dans son esprit, son sceau évidement. Il ne servait pas qu'à augmenter ses capacités physiques, il avait très bien réussit à créer la prison du damné, alors pourquoi il ne pourrait pas utiliser son sceau pour déjouer les rituels d'Ulrich.

Hercule s'assit au milieu de sa cage et ferma les yeux. Il prit une dernière inspiration et commença sa concentration.

Ulrich ne broncha pas à la réaction furieuse d'Alex'heya, il se contenta de lui répondre en ne lâchant pas de vue Laethan.


- Tu n'es rien pour moi, la jeunette...
Il sourit, j'aime juste faire souffrir les personnes qu'Hercule aime, puisqu'il peut tout voir de la ou il est... qui aime bien, châtie bien,

la folie d'Ulrich ressortit sur le visage de l'inquisiteur.


- Et pour ce qui te concerne petite, je te châtie à la hauteur de ce qu'il ressent inconsciemment,
dit-il en ricanant... puis reprenant un air sadique, tu ne m'es plus d'aucune utilité puisque je ne peux pas atteindre ton camarade par ton intermédiaire...

Ulrich se redressa, prit appui sur ses jambes et prononça une autre formule. L'armure et l'épée de sang virèrent au noir puis se se liquéfia afin de recouvrir entièrement son corps. puis le liquide toujours en mouvement s'écoula tout le long du corps du paladin qui réapparu comme à son arrivée dans cette pièce, en pantalon et torse nu puis forma une flaque noir sous les pied d'Ulrich. D'un geste vif, il écarta les bras vers l'arrière et prononça une autre formule, la flaque commença à frémir, le damné croisa les bras devant lui à l'horizontal, les paumes de mains ouvertes vers ses adversaires, la flaque de sang noirâtre s'étendit sur tout le sol, remplaçant le plancher de la taverne. il attendit se préparant à une attaque.
Avatar de l’utilisateur
hercule
 
Message(s) : 356
Inscription : 07 Février 2013, 11:04

Re: La pègre d'Urpis

Message par Crynus » 23 Février 2014, 20:43

"Tu es faible! Non? Alors, prouve-le!"

Il pouvait presque revoir son père adoptif le provoquer ainsi après l'avoir mis à terre pour la énième fois. Il suffisait de fermer les yeux et.... Non, ce n'est pas le moment de ressasser les vieux souvenirs. Ils pourraient avoir besoin de lui. Il avait dit qu'il serait son bouclier, et il comptait tenir sa parole.
Son corps bougeait tout doucement. La douleur lui lacérait le corps, rendant le moindre mouvement toujours plus difficile.
Sans savoir pourquoi, il plaça sa main gauche sur sa blessure et appuya avec le peu de force qu'il lui restait dessus. Il saisit sa lame et commença à s'appuyer dessus pour se relever.

Tout doucement, ses forces lui revenaient, il sentait que quelque chose se passait sur sa blessure, comme si, la douleur disparaissait tout doucement.


- RAAAAAAAAAAAAAAAAAH!

Son cri de rage accompagnant son mouvement, il lui fallut toute sa volonté et ce qu'il lui restait d'énergie pour se relever et se maintenir debout.
Son poing gauche brillait d'une très faible lueur blanche, d'où venait-elle? Il n'avait toujours pas idée d'où elle pouvait venir, la magie n'étant pas son fort, mais déjà elle soignait son flanc. Juste ce qu'il fallait pour arrêter l’hémorragie et réparer les dégâts causés par le vampire, bien loin d'un véritable soin d'un mage, encore fragile, mais juste ce qu'il fallait pour continuer à se battre. Combien de temps pourra-t'elle tenir? Aucune idée.
La respiration encore haletante, il pointa son épée vers Ulrich.


- Ce n'est pas encore fini! Ne me sous-estime pas. (A Laethan et Alexheya) Il prépare un piège, regardez ses pieds, faites attention où vous marcher!
Avatar de l’utilisateur
Crynus
 
Message(s) : 849
Inscription : 21 Janvier 2014, 21:55

Re: La pègre d'Urpis

Message par Kaevann » 24 Février 2014, 11:42

L’elfe noir avait disparut dans les ombres depuis un petit moment, se faisant tout simplement oublié des autres combattants. S’il y avait une chose que le peuple elfique des forets noires maitrisaient, c’était l’attaque surprise. Kaevann attendit dans sa cachette que l’inquisiteur de l’Ordre Noir présente une faille dans ses défenses.

L’elfe noir était intrigue depuis un moment par les effets magiques de son ami, ou du moins d’Ulrich qui le commandait. Depuis quand avait-il autant de puissance arcanique dans son corps ?
Alex’Heya reçu un carreau dans l’épaule, ce qui fit froncer les sourcils du messager noir. S’il s’était retenu de s’en prendre à Laethan, c’était pour éviter qu’elle ne souffre. Mais l’elfe noir devait restait tapis dans l’ombre avec la patience d’un espion. L’elfe noir incanta calmement un sortilège de vision sacophale en ne prononçant que très doucement le mot magique pour éviter d’être repéré : "wu'suul"
Ainsi l’elfe noir pouvait scruter l’inquisiteur d’un œil magique qui lui fit hausser les sourcils de surprises.
- Depuis quand Hercule maitrise cette magie ? se demanda l’elfe noir impressionné.
Il ne s’agit pas de magie du sang comme l’avait pressenti Laethan même s’il fut peu probable que ce frimeur de vampire n’ait compris la source magique a laquelle faisait appel l’inquisiteur.

Ulrich revint à son point de départ et Kaevann bandit ses muscles a cette approche, l’elfe noir avait progressé dans les ombres de la pièce dévastée pour s’approcher de ce point d’attaque pendant que l’inquisiteur s’en était prit aux autres adversaires. Le sortilège de sang qui prit forme sur le parquet n’inquiéta pas l’elfe noir qui avait compris de quoi il retournait :
- Magie d’illusion. Murmura l’elfe noir en s’élançant alors qu’il voyait une ouverture dans la défense du paladin noir pendant son incantation.

L’elfe noir surgit des ombres par un angle mort de vision d’Ulrich et réussit à l’approcher suffisamment pour être presque sûr de le toucher, il tandis sa main pour approcher l’épaule de l’inquisiteur. Son bras fut stoppé net par la main du vampire, lequel s’était retourné d’un mouvement brusque, sentant son agresseur au dernier moment. Kaevann écarquilla les yeux devant les reflexes d’Hercule. S’il pouvait se montrer maladroit dans la magie, son entrainement physique en avait fait une machine de guerre formidable. De son autre main, le vampire saisit la gorge de l’elfe noir qu’il serra. Le Messager noir ne pourrait jamais se dégager de son emprise. L’elfe noir saisit le bras du vampire pour tenter de lui faire lâcher prise.
- Herc… ule… Chuchota d’elfe noir qui commençait déjà à manquer d’air.

Un autre Kaevann apparut derrière l’inquisiteur fier de lui et posa sa main sur la nuque du paladin, la où sa marque étrange était apposé.
- niar doera o'goth ! Incanta l’elfe noir en prononçant les paroles du toucher guérisseur qui était « épicé » par l’aura bienfaitrice du paladin Agendorf, pour réveiller le paladin qui devait surement lutter pour reprendre le contrôle de son corps.

- La magie d’illusion était une très bonne inspiration ! répondit l’elfe noir à l’interrogation qu’il lisait dans le regard d’Ulrich qui s’aperçu que l’elfe noir qu’il tenait disparaissait dans ses doigts. Kaevann venait de retourner la magie du vampire contre lui. Le toucher guérisseur sur le sceau d’hercule allait peut être faire effet mais il était peu probable que le messager noir en voit les résultats. L’inquisiteur possédé se retourna en profitant de son énergie cinétique pour envoyer l’elfe noir voler d’un revers de bras terriblement puissant.
La fierté espiègle de l’elfe noir s’évanouit aussi vite que la douleur apparu et le fit crier les quelques secondes où il était dans les airs, propulsé par la force terrifiante de l’inquisiteur. Il percuta le mur derrière le comptoir déjà quasiment démoli et le silence revint quand l’elfe noir perdit connaissance et s’étala au sol derrière la table de travail.
Hautain et Exalté, c'était Kaevann Tullaris.

Image Image
Avatar de l’utilisateur
Kaevann
 
Message(s) : 2676
Inscription : 06 Avril 2013, 04:53
Localisation : Lorraine

Re: La pègre d'Urpis

Message par hercule » 26 Février 2014, 19:28

Ulrich était en panique. Comment ce drow avait-il pu savoir pour les sorts d'illusions. Sa réflexion fut brève, Kaevann utilisait aussi cette magie, il ne voyait que ça. le damné sentait la colère monter en lui, tout ses espoirs allaient s'effondrer à cause de ce misérable, il aurait du s'en méfier dès le début. Tout ce qu'il avait bâti pour en arriver la, réduit au néant à cause de cet elfe. Il hurla de tout son être, son sort d'illusion de groupe allait disparaître, il était en mauvaise posture.

les deux ivrognes qui avaient, soit disant, servit à créer son équipement de sang, n'étaient juste que des corps vidées de leur âme. les traces de sang sur Alex'heya, faites par le serpent et le carreau n'existaient pas non plus. la blessure de Crynus aussi n’était pas réelle, un hématome, cependant, remplaçait la plaie. Le sol noir disparu pour laisser la place au planché de la taverne. Seul Agendorf avait bel et bien pris la table de plein fouet mais Ulrich ne s'en réjouissait pas. Le sort avait également effacer la pénibilité qu'avait Ulrich à manipulé le corps de l'inquisiteur. On pouvait constater beaucoup de sueurs sur le corps du paladin.

N'ayant quasiment plus de pouvoir, rageur, il opta pour la force physique. Il fonça sur Laethan, son objectif principal afin de compléter son sortilège, en ignorant complètement, Alex'heya et Crynus qui osaient lui faire front. Le démon voyant une faille, dans les mouvements d'Ulrich, traversa la garde de ce dernier qui esquiva de justesse, forçant son corps à se courber en arrière. Dans un effort titanesque, Ulrich pris appui sur ses bras et propulsa ses deux pieds vers le haut visant la tête de Laethan. Mais le damné n'arrivant pas à contrôler parfaitement le corps du paladin, atteignit le torse du démon qui fut repoussé. Ulrich n'eut pas le temps de se remettre sur ses appuis. Il sentit comme une corde lacérante autour de ses jambes réunies puis fut projeter à l'autre bout de la taverne. il retomba sur un amas de table et de chaise, qui explosa à l'impact et élevant un énorme nuage de poussière.

Une ombre se releva et le corps sanguinolent du paladin ressortit de la fumée. Ulrich regarda les mains du corps qu'il possédait, il tremblait de partout, sa vision se floutait de temps à autre, il y avait comme un décalage et un gros manque de précision dans ses gestes. Il regarda au dessus delui et constata avec horreur, qu'il ne restait que le quart du troisième cercle runé. il jura de plus belle et regarda ses ennemis, les yeux injectés de sang.


- JE NE PEUX PAS PERDRE FACE A SES MISÉRABLES INSECTES ! OU EST LA FORCE DE CET INQUISITEUR ! COMMENT PEUT IL M'AMENER AUX DIEUX AVEC SI PEU DE PUISSANCE !


Dans un élan de désespoir, il amorça un saut vers Laethan pour lui infliger un coup monstrueux...
Avatar de l’utilisateur
hercule
 
Message(s) : 356
Inscription : 07 Février 2013, 11:04

Re: La pègre d'Urpis

Message par Laethan » 26 Février 2014, 21:18

Un allié venu des ombres, un cri venant du cœur et une défaite en apparence proche ?

- JE NE PEUX PAS PERDRE FACE A SES MISÉRABLES INSECTES ! OU EST LA FORCE DE CET INQUISITEUR ! COMMENT PEUT IL M'AMENER AUX DIEUX AVEC SI PEU DE PUISSANCE ! avait crié l'esprit du damné à travers la bouche de l'inquisiteur.
Ulrich venait pratiquement de voir ses espoirs réduits à néant par l'intervention de Kaevann, légèrement aidé par Crynus, quelques secondes auparavant. Il avait bien sûr tenté de s'en prendre à moi, mais ses attaques manquaient légèrement de force et de détermination. Il perdait du terrain aussi bien dans la taverne que dans la tête de ce corps.
Maintenant, le corps d'Hercule tentait, animé par une volonté folle, de se relever. Et comme apparemment, il m'en voulait beaucoup, il ne se leva pas, mais préféra me sauter dessus. Grossière erreur.
"Aucun être sensé n'aurait tenté pareille chose, Ulrich. Ta folie ne connaît elle pas de limite ?"
L'inquisiteur était au milieu d'un saut périlleux. S'il m'atteignait avec cette vitesse, la force de l'impacte, et celle du paladin, ainsi que son poids, pourraient m'écraser sans aucun effort. Je m'écartais, tout en repoussant légèrement Ingrith dans l'autre direction..
Entrainé dans sa course, la paladin faisait désormais route droit vers le comptoir, où Kaevann inconscient gisait. Pour les mêmes raisons qui m'auraient été fatales, la chute du paladin-damné sur Kaevann serait également fatale au frêle elfe noir.
"J'ai encore un compte à régler avec lui, et j'ai bien l'intention de le faire moi même. Je n'ai nul besoin d'intermédiaire."
J'étendis mon bras gauche vers Ulrich, et au moment où il passa là où je me trouvais quelques instants auparavant, douze roses noirs l’agrippèrent au vol et l'attirèrent au sol, stoppant nette son vol plané.
Puis, ricanant je lui assénait : "Tu ne gagnera pas aujourd'hui. En fait, je ne pense pas que tu puisse jamais gagner."
"Paroles"*Pensées* — 'Citations' — """Écris"""
Image
Avatar de l’utilisateur
Laethan
 
Message(s) : 1011
Inscription : 07 Février 2013, 11:05
Localisation : En France

Re: La pègre d'Urpis

Message par Agendorf » 07 Mars 2014, 22:08

Cherchant à reprendre ses esprits, le vieux paladin voyait péniblement les morceaux de bois éparpillé autour de lui, levant la tête il vit dans un flou perturbant une grande masse, qui semblait être Hercule, se projeter en avant en direction d'une chose avec des ailes, à oui le vampire qui s'était transformé en démon. Mais du à son souci oculaire il n'avait pas très bien compris ce qu'il s'était passé, il avait vu des trait noir sortir du démon et virent le plaquer violemment au sol.

Fermant les yeux, Agendorf secoua vivement la tête espérant régler la netteté de sa vision, après ouverture rien n'avait changé. Fermant une nouvelle fois ses paupière il se cogna la tête contre le mur derrière lui, une nouvelle vive douleur ne pourrait lui faire que du bien, rouvrant les yeux la pièce était devenue encore plus floue, mais petit à petit tout revenait en ordre et il fini par voir à nouveau net, lorsqu'il vit la tête du démon il regretta presque de voir net.
Une chose l'intrigua cependant, tout les blessures occasionné par Hercule, semblait avoir disparut ou nettement moins grave que prévu, notamment l'autre paladin qui semblait se vider se sont sang n'avait plus qu'un gros hématome, comme lorsque le Dalicéros fait une ruade sur un passant. Se levant péniblement, il se dirigea en direction du paladin, tout en étant le plus discret possible mais zigzaguant péniblement et se tenant à tout ce qu'il trouvait pour rester debout. Une fois à coté de ce dernier il lui demanda :

"J'ai du louper un truc là, que s'est-il passé ? Il me semblait que tu était plus gravement blessé que cela non ?"
"Parole" *Pensée*

Je serait la lumière qui percera au delà des ténèbres, l'espoir auquel les peuples libres pourront se raccrocher, le guide des âmes perdues.
Bref je suis de retour.
Avatar de l’utilisateur
Agendorf
 
Message(s) : 1296
Inscription : 12 Novembre 2013, 06:25

Re: La pègre d'Urpis

Message par Crynus » 08 Mars 2014, 22:10

Petit regard vers son flanc, de la sale blessure qu'il portait peu de temps auparavant, il n'en ressortait qu'un important hématome. Ainsi il n'avait pas été blessé comme il le croyait, peut-être était-ce le sort qui prenait fin après tout. Lui, de la magie, il n'y comprenait rien!

- Je... ne sais pas trop. J'étais pourtant certain de m'être fait empaler sur son épée, je n'aime pas ça.

Il commençait à chanceler tout doucement, l'épuisement, les efforts fournis, et les ecchymoses lui sapant ses forces petit à petit. Il parvint à se rattraper pour éviter de tomber, maintenant, il n'avait d'autres possibilités que celle de rester spectateur. Le combat entre Ulrich et Laethan dépassait largement ses compétences, il lui fallait le reconnaître. Au moins, si cela lui permettait de rester en vie, il n'en tirerait pas rigueur.
Se tournant vers Agendorf.


- Tu sembles en meilleur état que moi. J'ai cru comprendre que tu connais ce type, peut-être parviendras-tu à l'aider. Moi, je ne peux plus rien faire maintenant. T'occupes pas de moi, je saurai me débrouiller, tu en a déjà bien assez fait.

Il en profita pour s'appuyer contre une table non loin pour reposer son corps meurtri, grimaçant quelque peu, puis il regarda Alexheya qui semblait captivée par l'affrontement entre ces types qu'elle semblait connaître.
Son "état" second prenait tout doucement fin, il le sentait. Le calme lui revenait.


- Désolé de vous faire faux bond, Dame. Mais je crois que votre dernier coup m'a laissé quelques traces, je le crains.

Vraiment bizarre comme endroit. Pour un premier jour, il était gâté !
Avatar de l’utilisateur
Crynus
 
Message(s) : 849
Inscription : 21 Janvier 2014, 21:55

Précédent

Retour vers Tavernes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php