Voyage et autres désagréments

Région comprenant entre autre Urpis et Ertuën, région centrale où se retrouve les habitant de toute l'île.

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Agendorf » 06 Avril 2019, 17:44

Sous un arbre j'ouvre les yeux, un fort soleil m'aveugle. Je les referme et me retourne prestement pour me réveiller plus tranquillement, quand mon cerveau se met à fonctionner et tire la sonnette d'alarme, Karoll !
Je me lève en vitesse, rassemble mes affaires, m'équipe et part en direction de la plaine rocailleuse. Là quelques cadavre de bewok fumant parsème la plaine, à mon opposé Karoll et Magnus sont en train de discuter tout en étudiant la plaine verdoyante.

Je part en vitesse dans leur direction, en ponctuant chaque pas d'un "merd*, merd*,..." La cape claque dans le vent, la pipe à la bouche, mon équipement de camping que j'ai fourré dans mon sac à dos et qui dépasse tout en faisant un bruit démesuré, je dégaine ma faucille prêt à en découdre.
Je passe à côté d'eux, sans même chercher à attirer leur attention, à mon tour de faire voir mes capacités. Je débouche sur la plaine verdoyante, sans réellement connaître le dangers s'opposant à moi, heureusement il n'y a que là que quelque bewoks. Je me rue vers le plus proche et commence à l'attaquer, la faucille fuse dans tout les sens, touche parfois, le bewok semble ne même pas avoir le temps de réagir. Je ressent l'excitation du combat, la sorte de toute puissance provenant du plus profond des entrailles, je me sens invincible. Mais cela fait longtemps que je n'ai plus participé à un combat et l'essoufflement arrive vite, je m'arrête et m'apprête à regarder le cadavre de ma proie.

Face à moi deux yeux globuleux me dévisageant et se demandant ce que je suis en train de faire. Alors oui, le bewok à bien quelques entailles sur ses flancs, mais elles sont tellement superficiel qu'il ne semble même pas les avoir remarqué. Je me recule au niveau de Karoll et Magnus, en anticipant la contre attaque du bewok qui va bien finir par remarquer que quelqu'un l'a attaqué.
"Parole" *Pensée*

Je serait la lumière qui percera au delà des ténèbres, l'espoir auquel les peuples libres pourront se raccrocher, le guide des âmes perdues.
Bref je suis de retour.
Avatar de l’utilisateur
Agendorf
 
Message(s) : 1296
Inscription : 12 Novembre 2013, 06:25

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Naorun » 08 Avril 2019, 00:44

Le katana trancha le Bewok sans trop de difficulté. Les vieilles habitudes revenant vite, Naorun réussissait à vaincre le gros animal avec une aisance encore un peu hésitante.

Il était étrange de se battre à nouveau avec un sabre. Naorun avait passé la plus grande partie de sa vie à se battre avec ses griffes et ses crocs. Ce n'est qu'au monastère qu'il avait appris à se servir d'une épée. Il appréciait les épées un peu plus large que ces effilés katanas, même s'il n'allait pas en prendre une aussi large que celle d'Hébus. Quand il s'était présenté devant Karoll, cette dernière avait d'abord pensé qu'il venait mendier. Naorun ne pouvait pas trop lui en vouloir, vu qu'il était alors désarmé et en haillons. Quand il lui a dit qu'il venait pour l'annonce, elle avait d'abord ri. Puis elle vit qu'elle était sérieux... et qu'il était un vampire relativement ancien. Elle lui avança donc un peu d'argent pour s'équiper.

Après l'avoir remercié, Naorun passa rapidement au marché. Il s'acheta une tenue simple mais pratique, et chercha une arme. Son regard s'était attardé sur une belle épée classique, mais celle-ci était de trop bonne facture pour ses moyens. Il se rabattit donc sur un katana tout à fait convenable, solide avec un tranchant capable de faire son office.

Le Purifié partit donc avec la petite troupe qui accompagnait la marchande. On ne rencontra sur les plaines que des Bewoks. Ceux-ci étaient toutefois très agressifs. Chacun se mit à sa tâche de repousser les bêtes. Ce fut une drôle de compagnie qu'ils formaient. Un ancien roi paladin, un vieux purifié brisé, un mystérieux archimage et une apparition surprenante qui prodigue des soins à des êtres maudits.

Naorun sourit, c'était bon de, de nouveau, avoir la tête haute, de reprendre une discipline et de se dresser face à une vraie adversité.

Enfin, de se dresser face à des Bewoks plutôt.
Dernière édition par Naorun le 08 Avril 2019, 11:03, édité 1 fois.
"Hécate, Luraï, Luohan, San Ghis, Hyo Gâ... Tous nous échappent, et pourtant... Tous sont en nous."

(Ancien personnage : Shyveno)
Avatar de l’utilisateur
Naorun
 
Message(s) : 193
Inscription : 13 Janvier 2014, 21:36

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Karoll » 08 Avril 2019, 06:53

Karoll se leva bien avant l'aube et, après avoir prit le temps de se préparer, elle se dirigea en direction de la sortie nord d'Urpis. Elle était lourdement chargé, sa besace remplie de stells semblait peser le poids d'un homme mort et faisait chanceler la frêle jeune femme à chaque pas; attachées en bandoulière plusieurs armes pendaient dans son dos, de nouvelles acquisitions que la commerçante voulait déposer dans son coffre en attendant de pouvoir fixer un prix de revente. Dans un vacarme assourdissant, elle arriva à destination où l'attendait déjà Naorun. Près d'eux, Magnus qui méditait sous un arbre ne tarda pas à les rejoindre mais, alors que le soleil commençait à apparaître à l'horizon, aucune trace d'Agendorf.

"Nous allons commencer à avancer, notre dernier compagnon nous rejoindra sur la route"

La petite troupe entra sur la plaine rocailleuse où un bewok solitaire tenta de leur barrer le passage mais la pauvre bête n'eut pas le temps de charger et tomba rapidement face à la magie du plus jeune des vampires. Se déplaçant lentement, le groupe arrivait près de la plaine verdoyante lorsque le paladin fit son apparition, là une énorme meute de bewoks semblait s'être appropriée les lieux et pourtant plusieurs des leurs gisaient au sol. Les dépouilles encore fraîches signifiaient que le massacre était récent. Sûrement l'oeuvre du damné que Karoll avait croisé la veille, il était peut-être encore dans les environs! Alors que la troupe de chasseurs commençait à s'occuper des bêtes, la jeune femme décida de rester un peu en retrait pour faire une pause afin de reprendre son souffle en attendant que la voie soit dégagée, la lourde charge qu'elle transportait l'avait épuisé. Après avoir déposé au sol sa besace et les armes, la belle commerçante observa un instant ses compagnons qui combattaient avec ardeur pour venir à bout du groupe de monstres. Les styles de combat étaient assez différent, chacun à leur manière les aventuriers infligeaient de multiples blessures aux bewoks qui tombaient les uns après les autres sous les assauts répétés. Une étrange apparition s'était aussi mêlée à l'affrontement et semblait décidée à aider les membres de l'escorte de Karoll, était-ce une alliée ou était-elle ici dans un autre but?
Commerçante à Urpis
Avatar de l’utilisateur
Karoll
 
Message(s) : 35
Inscription : 25 Mars 2019, 16:53

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Aura_de_Takhisis » 08 Avril 2019, 09:10

Aura_de_Takhisis n’est plus qu’une ombre, un reliquat de ce qu’elle fût, une âme en peine, une image floue et impalpable…, mais tellement réelle qu’on la distingue quand même… Dans cet état, elle ne parle pas, elle soupire comme le vent, tout au plus…, mais on peut reconnaître ses actions, souvent bénéfiques pour les personnages qu’elle soutient, probablement qu’elle doit se retrouver en paix avec les mauvaises actions commises, jadis…

Il arrive, quelquefois, dans des moments de paix, qu’on la distingue un peu plus fort et qu’elle paraît plus vivante, il lui arrive même de pouvoir parler normalement… On remarquera à ce moment qu’il fait bon vivre, qu’on se situe dans un havre de paix, qu’on sent la joie et la bonne humeur, et qu’il y a du soleil et une petite brise légère…

Pour le moment, elle a décidé d’aider un groupe d’aventuriers, très imprudents, qui s’exposent inutilement au danger… Pourquoi le fait-elle ? Elle ne le sait pas encore…
Avatar de l’utilisateur
Aura_de_Takhisis
 
Message(s) : 10
Inscription : 05 Juillet 2018, 11:41

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Agendorf » 08 Avril 2019, 14:39

Pendant que je me repose, Magnus le jeune purifié, occis plusieurs bewoks de loin, la magie c'est pour les faibles de toute façon. Je le vois tout fière d'attaquer au loin et de se faire un barbecue personnel. Le temps passe, je retrouve de l'énergie et je repart au combat, mais tout les bewoks les plus proche gisent au sol, terrassé par des sortilèges, je traverse la plaine faucille en main en hurlant. Le groupe de bewoks que j'attaque me regarde d'un oeil vide, je m'attaque au plus jeune, la lame de faucille semble devenir plus précise, plus incisive. Pris dans mes coups je me fatigue au point de ne plus pouvoir bouger, enfer me voila entouré de bête sauvage, je me prépare au pire mais, rien.

Les bêtes sont plus intéressée par l'herbe verte que de m'attaquer, les seules attaques que je reçois sont des coups de tête pour laisser le passage libre. Les seules blessures que j'ai sont des morsures qui était destinée à l'herbe, mais mon pieds était au mauvais endroit. Je ne peux plus fuir je suis entouré de bêtes. De l'autre côté un purifié débarque, les bewoks le voient aussi et vont à sa rencontre, le voilà à son tour emprisonné dans ce troupeau.

"Ah bande de lâche, vous avez trop peur de moi pour continuer le combat hein !"

Se rappelant de ma présent les bêtes reviennent et m'encercle à nouveau, parfois je ne suis pas malin franchement. Le purifié se rapproche, sont visage me dit quelque chose, l'avantage dans ce peuple c'est qu'ils ne vieillissent pas donc après 100 ans ils sont comme on les à rencontré. Naorun, je crois que c'est sont nom. Alors que je suis poussé de par et d'autre je saisi ma pipe et la lève pour le saluer et signifier que tout vas bien. Soudain les morsures semblent se guérir d'elle même, je retrouve un santé parfaite, intrigué je regarde au loin, non ce n'est pas Magnus, mais dans mon champs de vision une zone semble trouble et une forme féminine s'y dessine :

"Bonjour ?"

En attendant une quelconque réponse, je continue d'attaquer les bewoks m'entourant.
"Parole" *Pensée*

Je serait la lumière qui percera au delà des ténèbres, l'espoir auquel les peuples libres pourront se raccrocher, le guide des âmes perdues.
Bref je suis de retour.
Avatar de l’utilisateur
Agendorf
 
Message(s) : 1296
Inscription : 12 Novembre 2013, 06:25

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Aura_de_Takhisis » 08 Avril 2019, 15:13

En réponse à Agendorf, il semble seulement que le vent se lève, et pourtant, il n'y a aucun nuage...
Une légère plainte semble parvenir aux aventuriers de la plaine verdoyante... :
- FFFFFFFFFFiouuuuuuuuuuuu, fuyez..., FFFFFioooooouuuuuuu....
Avatar de l’utilisateur
Aura_de_Takhisis
 
Message(s) : 10
Inscription : 05 Juillet 2018, 11:41

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Naorun » 08 Avril 2019, 15:56

Un son tonitruant se fit soudain entendre.
"At-Atchaaaaaa !"
Naorun se secoua la tête.
"Foutu zéphir !"
"Hécate, Luraï, Luohan, San Ghis, Hyo Gâ... Tous nous échappent, et pourtant... Tous sont en nous."

(Ancien personnage : Shyveno)
Avatar de l’utilisateur
Naorun
 
Message(s) : 193
Inscription : 13 Janvier 2014, 21:36

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Nosferatu » 09 Avril 2019, 12:57

Nosferatu chassait dans les plaines du centre depuis plusieurs jours. Ne croisant que peu de voyageur à vider de leur sang, il s'était décidé à décimer la meute de bewoks de la plaine verdoyante pour se repaître de leur nectar vital. Alors qu'il combattait, tel un démon, les bêtes apeurées qui tentaient vainement de lui échapper, le damné sentit dans l'air une odeur familière... Un humain! Un bref moment d'inattention qui offrit à ses cibles paniquées une chance de fuir mais peu importe, l'occasion était trop belle pour la rater car rien n'était plus délicieux que le sang d'un homme pour le vampire assoiffé.

Après avoir rapidement détecté sa nouvelle proie grâce à ses sens surdéveloppés, Nosferatu aperçut une jeune femme au loin qui l'observait. Il commença à avancer droit sur elle, fendant l'air avec sa large épée qu'il faisait tournoyer, quand cette dernière se mit à courir dans la direction opposée. Bien décidé à la poursuivre, le damné força l'allure pour la rattraper avant qu'elle ne puisse atteindre Urpis. La distance entre le prédateur et sa proie s'était considérablement réduite lorsque deux rouleaux tombèrent du sac de la femme effrayée. La ville était proche et la cible du vampire allait sûrement bénéficier de la protection des gardes, Nosferatu ramassa les parchemins et fit demi-tour pour regagner la plaine verdoyante.

De retour à son point de départ, le damné entra dans l'abri abandonné pour étudier les objets qu'il avait ramassé. Les parchemins semblaient très anciens, ils étaient écrit dans une langue étrange qui dépassait de loin ses compétences.
*Je pourrais sûrement en tirer un bon prix auprès d'un antiquaire!*
Le soleil s'était couché, faisant place à une nuit calme et étoilée, Nosferatu décida de rester dans la petite cabane jusqu'au matin afin de se reposer. Les stupides bewoks qui avaient fui plus tôt dans la journée seraient probablement de retour le lendemain...

Lorsque Nosferatu ouvrit les yeux, le soleil était déjà haut dans le ciel et la plaine était plus animée que d'habitude. L'odeur de la chair brûlée de bewok et les bruits de combats qui venait de l'extérieur forcèrent le vampire à se préparer rapidement. Après avoir ajusté son armure, glissé les rouleaux de parchemin à sa ceinture et s'être saisi de son épée, il sortit prudemment de l'abri fermier abandonné et étudia la situation. Le sol était jonché d'une multitude de cadavres de bewoks, dont une grande partie avait été carbonisé à l'aide de la magie, et un peu plus loin plusieurs aventuriers se débarrassaient des dernières bêtes encore vivante. Le damné essaya de repérer tous les membres de ce groupe afin de ne pas être pris au depourvu... Il y avait un homme de Tradiria que Nosferatu avait déjà croisé plusieurs années auparavant ainsi que deux vampires qui ne semblaient pas venir de Valoundra, la jeune femme qui s'était échappée la veille était elle aussi présente et il pouvait sentir une cinquième présence mais narrivait pas à la voir de là où il se tenait!

Le damné commença à s'approcher furtivement pour déterminer lequel d'entre eux était mage car il représentait la plus grande menace à ses yeux. C'est à cet instant qu'un des vampires lança une salve de sorts pour se défaire de deux bewoks simultanément alors que le paladin et l'autre vampire concentraient leurs attaques sur la même bête. Nosferatu profita de ce moment où le mage s'était isolé un peu en retrait du groupe pour le rouer d'une pluie de coup sans qu'il ne puisse réagir, lui infligeant de nombreuses blessures graves... Un peu plus loin, il aperçut enfin la présence qu'il n'avait pas réussi à repérer plus tôt, une étrange aura qui se tenait près des deux guerriers. Le damné se remit en position de combat, les aventuriers allaient sûrement réagir après l'attaque de l'un des leurs...
Il est le cauchemar de votre vie, hante vos nuits,
Votre pire ennemi, qui sourit devant votre agonie.
Il va vous poursuivre, priez pour qu'on vous délivre,
Mais n'espérez pas survivre, car de sang il s'enivre.
Avatar de l’utilisateur
Nosferatu
 
Message(s) : 48
Inscription : 03 Mars 2019, 17:52
Localisation : Juste derrière vous!

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Naorun » 09 Avril 2019, 19:16

Le combat contre les bewoks se poursuivait. Naorun était surprit de leur férocité. Domestiqués et bien dressés, ces animaux étaient parmi les plus doux qu'on pouvait trouver sur l'île. Il semblerait que le déclin de la civilisation en général les a laissé retourner à une vie plus sauvage, plus violente, où l’agressivité leur a permis de survivre. Une bête le charge. Il esquiva avec aisance, puis asséna une série de coups précis afin d'affaiblir la bête. La reprise en main de ses compétences semblait plus aisée qu'il ne l'aurait cru. La bête, alors enragé, beugla et se prépara à une nouvelle charge, lors qu'Agendorf lui donna dans le flan deux coups profonds qui en vinrent à bout.

C'était le dernier.

Le vieux purifié s'étira. Le combat était rude, mais le soutien de cette ombre mystérieuse et l'efficacité de ses compagnons aidaient beaucoup, donc ils s'en sortirent sans trop de problèmes. Si Agendorf avait surtout attiré les coups, le jeune mage purifié avait été d'une efficacité redoutable. Bien qu'un peu guindé, ses manières un peu hautaine semblent justifiées par ses compétences. D'autant plus que, contrairement à Naorun qui avait eu la Soif murmurant à ses oreilles pendant tout le combat, Magnus ne semblait pas du tout affecté par elle.

Enfin, il le cache peut-être très bien. Lolth, Thanis, Hébus et d'autres n'avaient pas plus l'air affectée par elle. Pourtant, quand j'en discutais avec eux, ils disaient qu'elle était toujours présente.

Se tournant vers l'intéressé, Naorun écarquilla les yeux. Un de leurs frères sanguinaires avait prit pour cible le jeune mage, et son déluge de coups laissait Magnus impuissant à riposter, ce dernier étant concentré à esquiver et cherchait à mettre de la distance. Naorun bondit vers eux et, brandissant son katana, il abattit un coup de taille puissant sur le damné. Ce dernier absorba de le coup, la lame s'enfonçant moins que ne l'avait prévu le purifié, et riposta d'un coup vicieux qui atteignit Naorun au côté, le laissant blessé.
Décidément, je n'en suis vraiment plus à mon meilleur niveau.
Mais l'action de Naorun avait permit à Magnus de prendre de la distance. Et Agendorf s'était également approché, vigilent.

"Encore dominé par la Soif, frère déchu ?"
"Hécate, Luraï, Luohan, San Ghis, Hyo Gâ... Tous nous échappent, et pourtant... Tous sont en nous."

(Ancien personnage : Shyveno)
Avatar de l’utilisateur
Naorun
 
Message(s) : 193
Inscription : 13 Janvier 2014, 21:36

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Agendorf » 09 Avril 2019, 21:48

Les bewoks tombaient les uns après les autres, certains uniquement par magie, d'autre par des attaques combinées. La sorte de forme indistincte semblait douée d'une conscience, en tout cas une forme de réponse énigmatique leur était parvenue une violente bourrasque provenant de nul part et de partout. Dans les sifflements du vent un mot semblait être susurré ou murmuré "Fuyez", il se concentra pour être sur d'avoir bien attendu, mais plus rien uniquement ce vent qui siffle entre ses cheveux. Soit il se faisait vieux et commençait à avoir des hallucinations, soit il y avait effectivement une forme d'intelligence qui cherchait à communiquer ou les prévenir.

Il fut sortit de ses pensées par des bruits de chocs métallique, étrange tout les bewoks de la plaine étaient mort et aucun ne portait une armure de surcroit. Je me tourna et vie horrifié un vampire damné s'en prendre à Magnus, pris au dépourvu. Était-ce cela cet avertissement énigmatique reçu, cette forme d'intelligence connaissait-elle l'avenir proche ? Cette question devra être résolue, mais plus tard, quelque chose de plus important était en cours.

Je partis en courant en direction de Magnus, Naorun était déjà arrivé et avait commencé à l'attaquer sans grand succès apparemment. Mis en confiance par mes succès récents sur ces bêtes sauvage j'assenait un premier coup au niveau de son épaule pour le limiter dans ses mouvement. Mais son mouvement fut si rapide que je ne pu que le deviner, son épaule disparut de sous ma lame, déséquilibré je partis en avant, et une vive douleur apparut dans mon dos un violent coup d'épée m'avait lacéré. Reprenant mes esprits, je tenta une nouvelle approche, saisissant mon arme pointe en l'air et attaqua son flanc en remontant vivement, il allait voir de quel bois les paladins se chauffe ce damné. Là encore son corps disparut à l'approche de mon coup, pris par mon mouvement je me retrouve le bras en l'air et immanquablement une nouvelle douleur se fit sentir. Heureusement pour moi le coup semblait avoir été donné par le pommeau de l'épée et non la pointe de l'épée. Le souffle coupé je fit quelque pas en arrière, le combat serait bien plus compliqué que contre les bewok.

Mon dos me fait mal, je recommence à respirer difficilement, point positif Magnus semble en avoir profité pour se mettre à l'abri. Naorun qui s'était également lancé à l'attaque du damné n'avait pas eu plus de réussite que lui, notre salue viendra par la magie apparemment. Je me tourna vers le dernier emplacement connu de cette forme d'intelligence invisible, une zone dépourvue de toute autre personne, et je commença à parler en direction de personne semblait-il :

"Un coup de main serait possible ?"

Mais je ne devait pas quitter le damné trop longtemps des yeux, ils étaient rapides et sans scrupule, je me remit en garde en attente de trouver une possible faille. En l'observant plus attentivement, je m'arrêta sur son visage, il me semblait l'avoir déjà vu, il y a très longtemps oui, mais il ne m'était pas inconnu. Apparemment lui aussi était revenu dans une sorte d'état sauvage et avait perdu une bonne partie de ses capacités passée, point positif pour nous.
"Parole" *Pensée*

Je serait la lumière qui percera au delà des ténèbres, l'espoir auquel les peuples libres pourront se raccrocher, le guide des âmes perdues.
Bref je suis de retour.
Avatar de l’utilisateur
Agendorf
 
Message(s) : 1296
Inscription : 12 Novembre 2013, 06:25

PrécédentSuivant

Retour vers Plaines du centre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php