Voyage et autres désagréments

Région comprenant entre autre Urpis et Ertuën, région centrale où se retrouve les habitant de toute l'île.

Voyage et autres désagréments

Message par Karoll » 26 Mars 2019, 23:27

Comme tout les soirs, Karoll se préparait à fermer sa boutique après une longue journée de travail. Elle commençait toujours par nettoyer un à un les nombreux articles exposés sur son étal pour enlever les traces de doigts laissés par les clients avant de les ranger dans sa remise; une fois le rangement terminé, la jeune femme s'asseyait derrière son comptoir afin de compter les recettes du jour. Elle avait ouvert son commerce depuis peu mais l'argent coulait déjà à flot grâce à sa vaste collection d'objets rares qui attirait une foule de curieux et faisait pâlir d'envie les autres marchands du souk d'Urpis. La première semaine d'ouverture avait été fructueuse et la caisse débordait de stells, l'heure était venue pour Karoll de passer à la banque pour y déposer les fruits de son dur labeur mais une fois de plus, la nouvelle commerçante quittait sa boutique à la nuit tombée. Rentrant chez elle en empruntant les rues sombres et désertes de la ville, il lui faudrait attendre le lendemain pour se rendre à Ertuën.

Levée dès l'aube, après une nuit courte mais néanmoins réparatrice, la jeune femme se préparait à quitter sa demeure et à se mettre en route afin de rejoindre la banque au plus vite. Alors qu'elle se dirigeait en direction de la sortie nord de la ville, Karoll rencontra KousKous, son nouvel ami et collègue du marché d'Urpis:
"Bonjour Karoll, tu m'as l'air bien pressé! Où vas-tu de si bon matin?"
"Bonjour, je dois me rendre à Ertuën pour accéder à mon coffre! La semaine a été vraiment très bonne et je ne voudrais pas perdre mon argent... Ou me le faire voler!" répondit-elle avant de sortir deux rouleaux de sa besace remplie de stells "Je dois aussi aller au temple pour montrer ça au prêtre, j'ai entendu dire qu'il pourrait être intéressé par ces vieux parchemins."
"Très bien mais fait attention, plusieurs clients m'ont rapportés qu'ils avaient été attaqué en venant ici. Les routes ne sont pas sûre ces derniers temps!"

Après avoir quitté KousKous, la belle demoiselle reprit sa route et entra sur la plaine rocailleuse. Restant aux aguets suite à la mise en garde de son ami, Karoll avançait rapidement en espérant éviter toutes rencontres désagréables; préférant vendre des armes plutôt que de s'en servir et ne s'étant jamais intéressé à l'art du combat, elle serait prise au dépourvue si elle devenait la cible d'un monstre enragé ou d'une personne malintentionnée. Soudain, un grognement venant d'un buisson non loin d'elle la fit sursauter! Regardant en direction du bruit inquiétant, la jeune femme vit sortir des fourrés un énorme bewok prêt à charger... elle se mit alors à courir aussi vite que possible pour mettre de la distance entre elle et l'animal. Pénétrant sur la plaine verdoyante, Karoll ne put s'empêcher de jeter un coup d'oeil derrière elle, la bête ne semblait pas l'avoir suivi mais avant que la commerçante d'Urpis n'ait eu le temps de reprendre son souffle, elle fut témoin d'une scène bien plus alarmante! Un guerrier en armure se battant avec une rage démesurée était en train de mettre en déroute toute une meute de bewoks, les animaux affolés tentaient tant bien que mal de lui échapper. Puis l'homme se figea un instant, détournant l'attention qu'il portait sur ses proies, il semblait avoir perçu la présence de Karoll sans même l'avoir vu! Après s'être retourné et l'avoir fixé avec insistance pendant quelques secondes, le combattant commença à avancer vers elle tout en faisant tournoyer son épée, ses intentions étaient claires et son teint excessivement pâle ajouté à son allure inquiétante ne laissait pas de place au doute... Un vampire damné! Et pas des plus amicaux!

La jeune femme fit immédiatement demi-tour et se mit une fois de plus à courir, elle ne pourrait pas rallier la banque et aurait plus de chance d'échapper au bewok qui se trouvait sur la route d'Urpis qu'au guerrier lui barrant le passage vers Ertuën. De retour à son point de départ, essoufflée et en sueur, Karoll prit un moment pour se remettre de toutes ces émotions avant de réfléchir à un moyen qui lui permettrait de rejoindre sa destination en toute sécurité. Après avoir examiné sa besace pour s'assurer que rien ne manquait, la commerçante remarqua qu'elle avait égaré les parchemins destinés au temple d'Ertuën. Ses options étant limitées, elle sortit sa plus belle plume et griffonna quelques mots sur un morceau de papier avant de s'approcher du panneau d'annonce pour y épingler le message.

Recrute aventuriers confirmés pour affaire urgente.
Récompense substantielle.
Pour plus d'information, s'adresser à la boutique "Les trésors de Karoll"
Ou me rejoindre à la taverne si l'échoppe est fermée.

Karoll
Commerçante à Urpis
Avatar de l’utilisateur
Karoll
 
Message(s) : 34
Inscription : 25 Mars 2019, 16:53

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Agendorf » 27 Mars 2019, 18:49

Noir, la lumière est devenu noir. Je suis vivant je le sais, car j'entends quelques bruits, je sens des odeurs aigres et désagréable, mais je ne vois plus. Mon corps est lourd et ne bouge plus, plié en 4 comme arrêté par plusieurs planches à des hauteurs différentes. Ma tête, ma pauvre tête semble être plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur et l'intérieur pousse pour rétablir un équilibre, quelle douleur.

Je me concentre, recherche comment fonctionne mon visage, je force un muscle, ma bouche s'ouvre, pâteuse, gluante, l'odeur est tout aussi désagréable, je relâche le muscle elle se referme. Je force un autre muscle, je sens un mouvement sur le côté de ma tête, tient j'arrive à faire bouger mes oreilles, inutile. Dans un ultime effort, je force un autre muscle, un trait de lumière m'arrête, je relâche bien vite. Mais je ne suis pas aveugles alors, doucement je refait fonctionner ce muscle. La lumière revient, tout est blanc en fait, non cela s'assombrit à nouveau, des formes m'entoures, des couleurs se mettent en place. Tout est flou, une grande surface brune se trouve devant moi, une forme bouge, mon bras et ma main, je l'approche de mon visage, c'est bien la mienne les informations de toucher remonte à ma tête. Je prend le temps de redécouvrir tout les muscles de mon corps et tous mes membres. Lentement je tire mon dos en arrière, me voici assis, le flou s'amenuit, les formes deviennent nettes, il me semble reconnaître l'endroit.

"Ah bah il se réveille enfin."

Je ne suis pas seul, des poutres m'entoures, une cheminée avec un feu, des fenêtres, des chaises et des tables. La surface qui me retenait était une table, j'était totalement avachi dessus. Je tourne doucement la tête, derrière un comptoir un homme me regarde.

"Je suis bien à la taverne du voyageur ?"
"Tu es à la taverne du voyageur oui, mais bien je ne le pense pas."
"Il s'est passé quoi ?"
"Comme toujours tu as bu toute la journée, mais ton corps semble de moins en moins apprécier cela."
"Et ca fait longtemps que je fais cela ?"
"Tu as vraiment trop picolé cette fois. Allez va prendre l'air."


Je tourne la tête, réfléchi, rassemble mes souvenirs.

"Mon équipement !"
Je n'ai plus rien, une simple tunique, mon armure, mon épée et même ma bague de victoire à disparut.
"Où est-il ?"
"Depuis le temps que tu boit, tu n'arrive même plus à te défendre, et des maraudeurs t'ont dépouillé."
"Je suis tout à fait capa..."

Mes jambes n'ont pas tenu, je voulais me lever d'un air victorieux et intimidant, mais non me voila au sol, sous le rire du tavernier. Péniblement je me relève, en prenant appuis sur tout ce qui est à ma portée. Je vais lui montrer que je suis capable de me défendre. J'avance lentement vers la porte, l'air du dehors me donne un coup de fouet, il est frais, il semble finir de réveiller mon cerveaux. Je scrute les environs, sur le panneau d'annonce une nouvelle note est apparue, je m'y rend lentement en passant d'un mur à l'autre, d'un côté à l'autre de la rue. Après une rude traversée de la place centrale, me voilà appuyé sur le panneau.
*Les trésors de Karoll ? Essayons d'aller la voir avant la fermeture de son magasin, pas sur que le tavernier soit ravis de me voir revenir.*

J'arrive à l'entrée du souk et commence à scruter les échoppes en espérant voir cette fameuse Karoll, même si je ne sais pas du tout à quoi elle peu bien ressembler, cela fait des des années que je ne suis pas revenu ici.
"Parole" *Pensée*

Je serait la lumière qui percera au delà des ténèbres, l'espoir auquel les peuples libres pourront se raccrocher, le guide des âmes perdues.
Bref je suis de retour.
Avatar de l’utilisateur
Agendorf
 
Message(s) : 1293
Inscription : 12 Novembre 2013, 06:25

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Naorun » 28 Mars 2019, 00:12

Naorun était perdu. Il s'éveilla une fois de plus, tremblant. Un sinistre goût de fer dans la bouche lui fit porter la main à sa bouche, et un filet écarlate se dessina sur sa paume. Petit à petit, il reprit ses sens, et avec eux, des larmes de désespoir. Il n'était pourtant que dans une petite chambre innocente qui ne laissait rien penser de mal, mais Naorun savait ce qu'il avait encore fait. Et il se laissa aller un moment à ce sentiment d'abandon et de fatalisme qui le rongeait et l'emprisonnait depuis maintenant plusieurs années.

Il avait été une bête sauvage des plus féroces. Pendant un temps, ce monstre avait été apprivoisé par l'un des êtres les plus sages de l'île. Thanis avait réussit à l'arrêter avec une désinvolture implacable, puis lui avait redonné un but avec bonté et sincérité. Mais il l'avait perdue. Le temple de Lurhilis était à présent désert. Le Guide et les éveillés avaient disparu, laissant les jeunes vampires qui cherchaient à comprendre les avatars sans directions.

Sans direction ? Ne soit pas stupide, Naorun. Tu connais tout ce qu'il y a à savoir. Tu as étudié avec frénésie et même écrit un traité sur les avatars et le don des miracles. Tu as juste failli. Tu t'es laissé à nouveau emporté par ta rage sanguinaire lorsque tu as perdus tes repaires avec tes nouveaux mentors et amis.

Cette pensée était familière. Il se la répétait régulièrement, chaque fois que la Soif, épanchée, lui laissait quelques instants de lucidité. Aujourd'hui encore, il se disait qu'il devrait profiter de ces instants de lucidité afin de se donner les moyens de ne plus perdre le contrôle. Il se leva, et se regarda dans le miroir. Il se trouva une fois de plus pitoyable. Des haillons en guise de vêtements, aucune arme, aucun bijou, aucune possession. Après tout, une bête n'avait pas besoin de quoique ce soit d'autres que ses griffes et ses crocs. Il se secoua. S'il voulait ne plus être une bête, il serait peut-être une bonne idée d'arrêter d'y ressembler. Au moins extérieurement. Se rendre présentable serait un début.

Naorun se lava et se débarrassa rapidement du sang qui restait encore de son "repas" de la veille. Puis il descendit dans la rue. Il n'avait rien qui pouvait l'aider. Ni mentor, ni ressources pour l'aider dans sa quête. Même ses livres ont été récupérés par des prêteurs sur gages lorsqu'il avait du s'arranger avec la justice pour échapper à la mort, suite à un meurtre dont il était le principale suspect - et le coupable par ailleurs - et il ne pouvait donc compter que sur sa puissance et son endurance de vampire. La première chose à faire était donc de, justement, trouver quelque chose à faire. C'est alors qu'il vit une annonce intéressante.

Avec un sourire triste, il se dirigea vers l'enseigne, "Les trésors de Karoll".
"Hécate, Luraï, Luohan, San Ghis, Hyo Gâ... Tous nous échappent, et pourtant... Tous sont en nous."

(Ancien personnage : Shyveno)
Avatar de l’utilisateur
Naorun
 
Message(s) : 193
Inscription : 13 Janvier 2014, 21:36

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Magnus » 28 Mars 2019, 14:21

Magnus était arrivé en Tedehessie depuis seulement quelques semaines. Jeune homme de bonne famille, bien éduqué mais plutôt timide, le vampire avait été élevé dans le respect de la Vie et avait appris à ne pas céder aux bas instincts qui caractérisent la plupart de ses semblables. Initié à la maîtrise des arcanes magiques sur ces terres d'origine, il tirait une grande satisfaction de sa capacité à pouvoir soigner toutes personnes faisant appel à ses talents et n'utilisait des sorts offensifs qu'en cas d'extrême nécessité. Depuis qu'il avait débarqué sur l'île, le mage avait passé l'essentiel de son temps à découvrir ces contrées sauvages et pour le moins dangereuses mais regorgeant de lieux d'une beauté sans pareille.

Suite à une halte à la taverne d'Urpis, où on lui avait conseillé de se rendre sur les terres des purifiés, Magnus prit le temps de voyager en direction de Lurhilis. Après avoir passé plusieurs heures à s'émerveiller du spectacle grandiose offert par les majestueuses chutes de Lhane, il décida d'entrer dans la ville et l'émerveillement céda la place à une pointe de déception. Se promenant un peu partout dans la cité, le vampire fut profondément étonné de ne pas rencontrer âme qui vive dans ce magnifique monastère. Malgré cela, l'endroit semblait chargé d'une énergie mystique et apaisante qui donnait envie au jeune aventurier d'y rester!


*Si j'arrive à trouver quelques compagnons pour m'aider à remettre ce lieu en état, nous pourrions sûrement nous y installer!* pensa-t-il *Je devrais retourner à Urpis*

Après avoir rebroussé chemin jusqu'au pied des chutes, Magnus monta dans le daliceros pour retourner rapidement vers les plaines du centre. Une heure plus tard, le mage arriva enfin à destination et entra à Urpis. Ne connaissant personne et n'étant pas très à l'aise avec les étrangers, il ne serait pas simple de trouver de l'aide. Le vampire se rapprocha d'un panneau où était epinglé plusieurs affiches, un bon moyen de trouver du monde pour l'assister dans son projet. Alors qu'il réfléchissait au message qu'il allait laisser, son attention fut attirer par une annonce.

*Je devrais aller voir cette Karoll, je ferais peut-être la connaissance d'autres vampires en l'aidant à régler son problème!*

Magnus fonça tout droit vers le marché à la recherche de la boutique "Les trésors de Karoll", plusieurs personnes étaient présentes près de la petite échoppe de la jeune femme. Il decida de rester un peu en retrait en attendant que la foule se disperse...
"Si vous désirez aller vite, marchez seul mais si vous désirez aller loin, marchons ensemble"

Magnus, Archimage purifié.
Avatar de l’utilisateur
Magnus
 
Message(s) : 36
Inscription : 19 Février 2019, 15:58

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Karoll » 31 Mars 2019, 15:13

Karoll retourna à sa boutique aussitôt après avoir affiché son annonce. Alors qu'elle se préparait pour l'ouverture, KousKous vint la voir:

"Alors, déjà de retour? Tu n'as pas traîné! Tu as réussi à rejoindre Ertuën sans difficultés?"
"Ne me lance pas sur ce sujet! Je n'ai eu que des problèmes sur la route!" répondit-elle sur un ton passablement agacé "Je me suis retrouvée nez à nez avec un bewok pas très content que je passe à proximité de sa tanière et qui m'a forcé à courir pour lui échapper! Ensuite j'ai croisé la route d'un vampire de Valoundra bien décidé à faire de moi sa prochaine victime et encore une fois, je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre mes jambes à mon cou. J'ai perdu les parchemins que je voulais montrer au prêtre! Et au final, j'ai été obligé de rentrer à Urpis sans avoir pu atteindre la banque!"
"Je t'avais prévenu que la route était dangereuse! Tu ferais mieux de te trouver une escorte la prochaine fois!"
rétorqua KousKous en s'éloignant doucement, visiblement amusé par les péripéties vécues par la jeune femme.

Malgré toute l'énergie dépensée dans ses mésaventures matinale, Karoll devait encore s'occuper de sa boutique. Les clients commençaient à affluer, la journée promettait d'être longue! Tout en s'affairant à satifaire sa clientèle, elle espérait au plus profond d'elle que des aventuriers répondraient rapidement à son annonce. Alors que le soleil commençait à décliner et que l'échoppe fut plus calme, la commerçante remarqua que plusieurs personnes semblaient patienter non loin de là. Son message avait peut-être été lu, elle devait s'en assurer!

"Si des personnes sont ici pour l'annonce que j'ai laissé sur le panneau d'affichage, veuillez vous présenter avant la fermeture de la boutique!!!" lança Karoll assez fort pour être entendue dans une grande partie du marché.

Puis elle commença à nettoyer et à ranger ses marchandises afin de pouvoir fermer son échoppe plus tôt qu'à l'accoutumée. Si personne ne se manifestait avant qu'elle ait terminé, la belle demoiselle aurait peut-être une chance de trouver des aventuriers en manque d'action à la taverne et qui pourraient être intéressés par sa proposition ou par la récompense qu'elle comptait offrir pour régler son problème.
Commerçante à Urpis
Avatar de l’utilisateur
Karoll
 
Message(s) : 34
Inscription : 25 Mars 2019, 16:53

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Magnus » 01 Avril 2019, 12:09

Magnus patientait à proximité de l'échoppe depuis un bon moment. S'ennuyant un peu, il s'amusa à faire apparaître une petite flamme dans la paume de sa main en attendant de pouvoir s'adresser à la marchande qui semblait très occupée par ses clients. Alors que le vampire continuait à se distraire grâce à sa magie, perdant la notion du temps pendant un moment, il entendit la commerçante faire une annonce dans le souk et détourna son attention de la flamme qu'il venait de faire réapparaître.

"Si des personnes sont ici pour l'annonce que j'ai laissé sur le panneau d'affichage, veuillez vous présenter avant la fermeture de la boutique!!!"

Magnus, qui s'était légèrement tourné pour pouvoir apercevoir Karoll, sentit une chaleur plus importante à côté de lui comme si sa magie s'était intensifiée. Avant qu'il ne réalise ce qu'il se passait, le jeune homme fut surpris par un cri dans son dos:

"AAAAHHH!!! C'EST PAS POSSIBLE! IL EST MALADE CELUI-LÀ OU SIMPLEMENT STUPIDE?"

Le vampire se tourna rapidement et vit que l'extrémité d'un rouleau d'étoffe qui pendait près de lui avait prit feu. La flamme que Magnus avait dans la main avait touché le tissu exposé par le marchand mécontent qui tentait, en vain, d'éteindre le début d'incendie. Le mage ferma la main pour mettre un terme à sa magie et prononça une incantation inaudible avant de la rouvrir, ayant pour effet d'éteindre le feu. Confus, il déposa une petite bourse sur l'étal de l'homme en colère.

"Vraiment désolé, ceci devrait suffire à rembourser les dégâts causés par ma maladresse."

Puis il s'éloigna du vendeur qui continuait de pester derrière son comptoir. Honteux de la situation dans laquelle il s'était retrouvé, Magnus scruta rapidement les alentours pour voir si d'autres personnes avaient été témoins de sa bévue. Quelques passants continuaient leur route tout en le regardant avec insistance tandis qu'un homme non loin s'esclaffait grossièrement tout en pointant du doigt le vampire. Mal à l'aise, il décida de se présenter à la boutique de Karoll pour pouvoir quitter le marché dès qu'il aurait eu les informations qu'il était venu chercher.

"Mes salutations, je me nomme Magnus. Je suis ici pour l'annonce que vous avez laissé sur le panneau."
"Si vous désirez aller vite, marchez seul mais si vous désirez aller loin, marchons ensemble"

Magnus, Archimage purifié.
Avatar de l’utilisateur
Magnus
 
Message(s) : 36
Inscription : 19 Février 2019, 15:58

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Agendorf » 01 Avril 2019, 17:03

Les clients vont et viennent, s'arrête pour regarder des étoffes, des armes, des souvenirs de la ville d'Urpis. Les marchands vantent les mérites de leur produits en assurant que les pige... clients ne trouverons pas mieux ailleurs. L'air est relevé par des parfum d'épices diverses, en effet une échoppe à toute une série d'épice présentée sous forme de pyramides de diverses couleurs. Les gens sont serrés les uns contre les autres, certains bloquent la circulation en discutant des prix avec les marchands. Étonnamment je me plait dans ce souk, il y a de la vie, les gens ne font pas attention aux autres et on peut tout trouver.

Pendant que je cherche toujours et encore cette échoppe, mes yeux s'arrêtent sur tout autre chose, un vieux marchand un peu en retrait est assit au sol derrière une planche qui lui sert d'échoppe. Dessus son présenté divers pipe, pour fumer, je me souvient il y a longtemps que les rebelles avaient une herbes spécial pour fumer, impossible de me rappeler de son nom. Tâtant ma poche je décomptait les stells restantes, bien assez pour cette folie, du moins d'après les prix affiché :

"Excusez-moi, c'est combien pour une pipe ?" Je me croyais drôle et décalé, mais le regard que me lança le marchand me fit comprendre qu'il n'en pouvait plus de cette blague.
"Très spirituel, allez bonne journée."
"Non, mais je suis sérieux, les prix affiché sont négociable ?"

Le regard du marchand changea, enfin un client. Il se redressa quelque peu et commença à survendre ses produits :
"Vous savez c'est de l'artisanat tiré des grimoires trouvé dans la citée oubliée en territoire namida. Elles sont faites dans du bois d'ébone flottant ramenée sur la rive après des années de voyage en mer. Certaines dates du règne de Sunblade et on raconte même que d'autre on été allumée par la lave de la faille de Gorha. Donc non ce n'est pas négociable."

Pendant que le marchand parlait, je ne l'écoutait guère en fait, mon regard était captivé par une pipe toute simple, le foyer (là où le tabac brûle) était arrondit parfait pour être tenu dans la main et en vieux bois usé par le temps. La partie qui menait à la bouche était dans un autre bois, bien plus sombre peut être bien de l'ébone, et finement ciselé avec des formes géométrique, simple mais beau. Le marchand finissait de parler, et indiquait les différentes directions des prétendu exploit de ces pipes. Je pris cette pipe, elle semblait faite pour ma main et l'examinait de plus près, elle était encore plus belle.

"Si je paye le prix affiché il y a une blague à tabac remplie fournie avec ?"
Le marchant sortit une caisse cachée sous la planche, dedans diverses blague à tabac étaient entassée :
"Malheureusement non, elles aussi ont toute une histoire, par exemple voyez celle-ci." Il sortit une blague en cuir, noir et verte foncée, gravée de divers motifs forestiers "Il est dit qu'elle a appartenu à un grand général rebelle, qui à lui tout seul à tenu en échec une armée de paladins. Oh et celle-ci" Une nouvelle blague fut sortie, toujours en cuir, mais brun et sans gravure uniquement usée à certains endroit "Celle-ci n'a que très rarement vu la lumière du jour, elle était à un nain des montagnes qui creusait sans relâche pour trouver du Mithryl. Et..."
"Je vais vous prendre la première et je rajoute 10 stells au pris de vente."
"Je..."
"15 si la blague est pleine de tabac"
"Marché conclut, vous ne serez pas déçu, avec cette pipe à la bouche vous ferez fureur."


Laissant le marchand finir sa phrase je repartait dans les allée du souk et allumait ma pipe grâce à une des bougies présentes sur une échoppe. Les bouffées de tabac avait la même odeur et le même goût que l'air vicié de la taverne, mes poumons y était largement habitué. Quelque cris plus loin attirèrent mon attention, un jeune mage avait mis et maîtrisé un feu sur une échoppe d'étoffe, suite à quoi il partis vers une jeune femme qui tenait une échoppe. A travers les mouvements des têtes et les diverses boutique le panneau annonçait "les trésors de Karoll". Se frayant un chemin dans la foule il arriva devant la devanture et se plaça à côté du jeune mage qui semblait venir d'avoir parlé:
"C'est ici qu'on a besoin d'aide ?"
"Parole" *Pensée*

Je serait la lumière qui percera au delà des ténèbres, l'espoir auquel les peuples libres pourront se raccrocher, le guide des âmes perdues.
Bref je suis de retour.
Avatar de l’utilisateur
Agendorf
 
Message(s) : 1293
Inscription : 12 Novembre 2013, 06:25

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Karoll » 05 Avril 2019, 09:49

Karoll continuait d'astiquer ses articles avant de les ranger quand une scène assez drôle attira son attention, un mage venait de mettre le feu à la boutique d'étoffe se trouvant en face de la sienne. Malgré son évidente maladresse, le vampire semblait plutôt doué en magie, ce genre de talent pourrait aussi être utile pour régler le problème de la commerçante mais elle espérait surtout pouvoir s'allouer les services de quelques combattants aux lames acérées pour avoir une chance de voir sa mission être menée à bien rapidement. La jeune femme s'éloigna un instant pour ranger dans sa remise une magnifique épée avec une poignée en or sertie de plusieurs pierres précieuses qu'elle venait de finir de nettoyer et quand elle revint derrière son étal, elle vit le mage pyromane venir vers sa boutique.

"Mes salutations, je me nomme Magnus. Je suis ici pour l'annonce que vous avez laissé sur le panneau."

Mais avant que Karoll n'ait le temps de lui répondre un autre homme, visiblement plus âgé, approcha à son tour:

"C'est ici qu'on a besoin d'aide ?"

Son annonce avait finalement été lu et, alors qu'elle se préparait à répondre aux deux hommes, un autre vampire s'arrêta juste derrière eux. Peut-être était-il lui aussi là pour avoir des informations, Karoll parla assez fort pour qu'il puisse entendre.

"Bonjour Messieurs, en effet c'est moi qui ai laissé le message sur le panneau, je suis Karoll! Je cherche à former un groupe de combattants pour m'escorter jusqu'à la banque et je voudrais que ce groupe s'occupe aussi de chasser tous les bewoks présents pour sécuriser les routes entre Urpis et Ertuën... J'offre une récompense de deux cent stells pour chaque bewok qui sera tué en chemin à laquelle je rajouterai une prime de mille stells si l'un d'entre vous retrouve deux parchemins que j'ai égaré la dernière fois que j'ai tenté de me rendre à la banque! Si vous êtes intéressés par cette mission, nous prendrons la route demain matin à l'aube."
Commerçante à Urpis
Avatar de l’utilisateur
Karoll
 
Message(s) : 34
Inscription : 25 Mars 2019, 16:53

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Agendorf » 05 Avril 2019, 19:09

Les bewoks ? Ces grosses bêtes lente et idiote ? De l'argent facile assurément. Alors que j'allais répondre je me rappelais que je n'avais plus d'équipement. Regardant les articles en ventes sur l'étale de Karoll tous semblait hors de prix :

"Demain matin vous dites ? Parfait cela me laissera le temps de m'équiper. A demain"

Je repartis dans le souk à la recherche de bon matériel pas chère. Après plusieurs aller-retour pour comparer les prix, je fini par trouver une arme inédite pour moi, une faucille cela changera des épées.
J'essaye de la manier, au milieu des stands et de la foule. Plusieurs passant l'évitèrent de justesse, avec un regard noir dans ma direction en passant à côté de moi. Les montants du stand ainsi que ceux de ses voisins, garderont quelque traces de mon passage, faucille qui se plante plusieurs fois ou venant couper quelques copeaux de bois. Le vendeur me proposa rapidement une magnifique cape violette, j'arrêtait mes mouvements pour m'en saisir. Un stand voisin, apparemment une sorte de bijoutier, attira mon attention, un beau bracelet de défense avec des pierres rouges du plus belle effet, une magnifique tiare en or, sertie d'un pierre bleue.

Me voila fin prêt, un équipement plus léger qu'à mon habitude, mais plus discret, moins boîte de conserve surtout. En marchant je rabattit la capuche de la cape, la couleur n'était pas des plus discrète certes, mais j'avais l'impression de passer inaperçu dans cette foule, seule ma pipe dépassait du capuchon en fumant. Je me dirigeait vers la sortie d'Urpis pour être fin prêt demain matin.
"Parole" *Pensée*

Je serait la lumière qui percera au delà des ténèbres, l'espoir auquel les peuples libres pourront se raccrocher, le guide des âmes perdues.
Bref je suis de retour.
Avatar de l’utilisateur
Agendorf
 
Message(s) : 1293
Inscription : 12 Novembre 2013, 06:25

Re: Voyage et autres désagréments

Message par Magnus » 06 Avril 2019, 09:36

Magnus écouta attentivement l'offre de la belle commerçante. Même si la récompense était correct ce n'était pas ça qui l'avait décidé à répondre à l'appel, il espérait surtout pouvoir rencontrer de nouvelles personnes et avoir une chance de se rendre utile. Le vampire commençait à s'ennuyer, depuis qu'il était arrivé sur l'île il avait passé tout son temps à faire du tourisme pour se familiariser avec les lieux. Escorter Karoll et sécuriser les routes pour que les futurs voyageurs puissent circuler en toute quiétude, voilà une mission parfaitement adaptée aux talents du jeune mage.

"Vous pouvez compter sur moi! Je vous dis donc à demain matin."

Magnus quitta immédiatement le marché et se dirigea en direction de la sortie de la ville. Après avoir repéré un arbre un peu à l'écart de la route, il alla s'asseoir en dessous et commença à méditer afin de canaliser toute l'énergie magique qu'il pourrait jusqu'au lendemain matin. Il aurait besoin de toute sa puissance pour venir à bout de ces bewoks, qu'il avait déjà rencontré à maintes reprises lors de son exploration de l'île, mais aussi pour protéger la commerçante ou pour soigner ses partenaires en cas de besoin. Alors qu'il ouvrait les yeux après plusieurs heures de méditation, les premiers rayons du soleil apparaissaient à l'horizon et le vampire rejoignit le groupe qui commençait à se former.
"Si vous désirez aller vite, marchez seul mais si vous désirez aller loin, marchons ensemble"

Magnus, Archimage purifié.
Avatar de l’utilisateur
Magnus
 
Message(s) : 36
Inscription : 19 Février 2019, 15:58

Suivant

Retour vers Plaines du centre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php